Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Laboratoire des Afriques Innovantes (LAFI) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Observatoire sur les migrations internationales, les réfugiés, les apatrides et l’asile (OMIRAS) Réseau d’analyse stratégique (RAS) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Note de recherche du CEIM

Financial capitalism to the rescue of the most vulnerable nations ? The World Bank’s Pandemic Bonds

Note de recherche du CEIM, Valérie L’Heureux, 15 novembre 2020

Abstract
Created to provide funding if needed to the most impoverished nations so they can contain future outbreaks, the World Bank launched the Pandemic Bonds in 2017. After an overview of catastrophe bonds, this paper describes the genesis, basic features, and investors’ profile of those Bonds. I argue that those bonds were de- signed with a very peculiar financial structure. Looking at the inner circle of pri- vate organizations behind the architecture, promotion, and arbitration of that "project," the decisional process’s opacity and the various roles played by some actors raise many questions. I will demonstrate that pandemic bonds are not de- signed to pay out in the event of global disease outbreaks but to ensure returns for investors.
Résumé
Créées pour fournir si nécessaire un financement aux pays les plus pauvres afin qu’ils puissent prévenir de futures épidémies, les obligations pandémiques ont été lancées par la Banque mondiale en 2017. Après un bref survol des obligations ca- tastrophes, cette note de recherche décrira la genèse des obligations pandémiques, leurs principales caractéristiques et le profil de ses investisseurs. Je soutiens que ces obligations ont été conçues avec une structure financière inhabituelle. En re- gardant le cercle restreint d’organisations privées derrière l’architecture, la pro- motion et l’arbitrage de ce « projet », l’opacité du processus décisionnel et la multi- tude de rôles joués par quelques acteurs laissent perplexe. Je ferai la démonstra- tion que ces obligations ont été constituées non pas afin d’aider à contenir des épidémies dans les pays les moins favorisés, mais plutôt afin d’assurer un profit à ses investisseurs.

Produit par

D'autres publications

Chronique commerciale américaine | Guy-Philippe Wells est membre du CEIM

Joe Biden Buys American

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

Vol 14, No 1 (février 2021), 12 février 2021, par Guy-Philippe Wells

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

Éditions Campus Ouvert / L’Harmattan, 2021, 165 pages, 9 février 2021, par Mehdi Abbas


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)