Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Séminaires et conférences | Conférence Zoom

Stratégies de légitimation des États non-reconnus : l’industrie touristique en République moldave du Dniestr

Vendredi 9 octobre 2020, 12h30 à 14h, en ligne

Conférence Zoom, 12h30 à 14h00, entrée gratuite, inscrivez-vous pour recevoir le lien Zoom.

Conférence, dans le cadre des midis-CRIDAQ, de M. Félix-Antoine Cloutier, étudiant au doctorat en science politique, Université de Montréal sous la direction de Magdalena Dembinska.

Ce projet vise à démontrer l’intérêt derrière l’étude de l’industrie touristique comme stratégie de légitimation interne et externe dans les États de facto (ou non-reconnus ; quasi-États). En nous basant plus particulièrement sur le cas de la Transnistrie (ou République moldave du Dniestr), nous avons posé la question suivante : comment l’industrie touristique contribue-t-elle à la légitimation interne et externe de « l’État » transnistrien ? Pour répondre à cette interrogation, nous avons employé une analyse mixte se basant sur des données et politiques officielles ainsi que sur des observations photographiques obtenues directement sur le terrain. L’intérêt derrière l’industrie touristique se trouve dans le fait qu’elle est une stratégie « deux en un », servant à la fois la construction des identités et de l’État et s’adressant à un public interne et externe. Nos résultats font ressortir l’utilité de cette stratégie à des fins de légitimation tout en établissant l’existence de liens étroits entre le secteur touristique public et privé. Alors que le secteur public est concentré principalement vers la justification de l’existence de l’entité de facto et de son identité distincte, le secteur privé agit comme un agent de liaison avec le monde extérieur et selon les attraits commerciaux et économiques. Malgré l’existence d’une certaine opposition entre les secteurs de l’industrie touristique, nous soutenons qu’ils sont complémentaires et servent l’État transnistrien dans sa quête de légitimation interne et externe.

Pour vous inscrire, veuillez consulter le site internet du CRIDAQ.

Organisé par

D'autres activités

Séminaires et conférences | Webconférence organisée par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) et le CEPCI

La mondialisation face à la crise #3

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

Vendredi 30 octobre 2020, de 10h à 13h, en ligne

Séminaires et conférences | Webconférence - Conférence #2

La professionnalisation de l’aide – écarts entre siège et terrain

Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH)

Jeudi 29 octobre 2020, 12h30, en ligne


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)