Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Laboratoire des Afriques Innovantes (LAFI) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Observatoire sur les migrations internationales, les réfugiés, les apatrides et l’asile (OMIRAS) Réseau d’analyse stratégique (RAS) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

La crise

VIRUS MODE D’EMPLOI : Économie politique du désastre !

La Crise, numéro 47, avril 2020, 10 avril 2020

Résumé
Ici nous ne parlerons ni de chauves-souris ni de pangolin. Par contre, dans la symbolique du monde animal, un énorme cygne noir a conçu un plan machiavélique ! Nombreux sont ceux, et moi le premier, qui se grattaient l’occiput depuis des mois, voire des années, pour essayer d’imaginer d’où viendrait le prochain épisode sévère trop prévisible de la Très Grande Crise Multidimensionnelle : d’un dysfonctionnement financier lié aux produits dérivés, initié par des défauts sur la dette titrisée, automobile ou étudiante ? De la faillite de la Deutsche Bank ou d’une banque italienne ? De l’effondrement du château de cartes financier chinois ? D’un emballement des dérèglements climatiques ? Que nenni ! Bien trop classique comme raisonnement. La réalité est bien plus imprévisible que la fiction, et mon imagination de chroniqueur bien pâle face au scénario qui s’est mis en place. Un cygne noir total, absolu, vient encore prendre tout le monde de court en sortant un virus microscopique qui vient paralyser et chambouler l’énorme économie mondiale. Et c’est bien l’économie mondiale qui va nous occuper ici, pas le virus !

Sommaire
1. Un virus miraculeux : l’impossible est pour aujourd’hui p. 3
2. Un virus heuristique : revisitons nos concepts p. 6
3. Un virus termite : Et mes sous dans tout ça ! p. 14
Annexe : De la double vie des obligations : entre le beurre et l’argent du beurre p.18

D'autres publications

Balado | Frédérick Gagnon et Mylène de Repentigny-Corbeil

La vaccination aux États-Unis & la série turque Ethos

Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques

La Balado de la Chaire, 4 mars 2021

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) LATICCE

Dans Diversité des expressions culturelles à l’ère du numérique, 2016, 3 mars 2021, par Kim Fontaine-Skronski, Michèle Rioux


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)