L’enregistrement est maintenant disponible !

Retour sur la table ronde «L’apartheid vaccinal: le multilatéralisme mis à l’épreuve»

L'événement a eu lieu le 28 octobre 2021, 8 novembre 2021

Le 28 octobre 2021, l’IEIM a eu le plaisir de collaborer à l’organisation d’un webinaire intitulé « L’apartheid vaccinal : le multilatéralisme mis à l’épreuve », dans le cadre du Blogue Un seul monde, en partenariat avec l’AQOCI, l’UQO et l’OCCAH. Le panel a permis de dresser le constat de la situation actuelle en matière d’accès aux vaccins contre la COVID-19 dans le monde, d’analyser les causes des injustices et de proposer des pistes de solution.

L’enregistrement vidéo de la conférence est maintenant disponible !

L’animatrice du panel et coordonnatrice du Blogue Un seul monde, Marie-Claude Savard, a rappelé que la pandémie actuelle a amené des iniquités qui ne font que croître, au niveau de la vaccination.

Dans les pays où le PIB est le plus faible, on estime qu’il y a seulement 3% de la population qui a reçu au moins une dose de vaccin, par rapport à des pays comme le nôtre ou des pays d’Europe où le total s’élève à environ 70% ou plus.

Pour Stephen Brown, professeur à l’Université d’Ottawa, qui a signé récemment un article sur ce sujet paru sur le Blogue, il apparaît très clair qu’il y a une séparation entre les pays riches et les pays pauvres en matière d’accès aux vaccins, celui-ci étant distribué selon les moyens et non selon les besoins.

Le Canada a un très beau discours : on est tous dans le même bateau, on parle beaucoup de solidarité, etc. Mais il y a un nombre fixe de vaccins. Le nombre est en train d’augmenter, mais il n’est pas illimité, donc la concurrence pour avoir accès à ces vaccins, c’est un jeu à somme nulle.

Denise Byrnes, directrice générale d’Oxfam-Québec, a rappelé que les citoyennes et citoyens peuvent s’engager et se faire entendre sur la place publique, notamment en participant à des campagnes sur l’accessibilité des vaccins.

Actuellement, les scientifiques le disent clairement, le fait ne pas vacciner la majeure partie de la population […] fait émerger des variants. Le Delta en est un, mais d’autres sont en train de se développer. Plus on retarde la vaccination, plus on aura d’autres variants et plus on va être pris dans le même problème. Donc on ne peut pas dire que c’est juste notre problème ici. C’est un problème mondial et il faut agir de façon conséquente.

Moustapha Faye, doctorant au département d’anthropologie à l’Université Laval, a notamment interpellé le milieu universitaire.

Au niveau académique, ce qu’il faudrait c’est que les professeurs sortent de ce confort idéologique qu’on a dans les universités pour aller déconstruire, ou décoloniser, leur façon de voir le monde, de faire le monde. Et puis aider les étudiants à pouvoir s’approprier les concepts qui vont les aider à voir le monde d’un autre œil.

En clôture, la directrice générale de l’AQOCI, Michèle Asselin, a invité le public à participer en grand nombre aux nombreuses activités organisées tout le mois de novembre 2021 dans le cadre des Journées québécoises de la solidarité internationale, sur le thème « Transformons le monde… dès maintenant ».

À propos du Blogue Un seul monde

À propos des Journées québécoises de la solidarité internationale 2021

L’IEIM remercie chaleureusement toutes les personnes qui ont contribué au succès de cet événement !

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !