Repenser les politiques culturelles et la place des industries culturelles et créatives dans un contexte de transformation numérique et de mondialisation

Volume 10, numéro 10, décembre 2015 , 6 janvier 2016, Destiny Tchéhouali

Résumé analytique La fin d’une année et le début d’une autre constituent généralement une bonne occasion pour faire un bilan. Aussi ce numéro fait-il l’état des lieux des transformations du paysage culturel mondial qui appelle à un nécessaire renouvellement des politiques culturelles à l’heure du numérique et de la mondialisation. D’abord, nous présentons le rapport mondial de l’UNESCO, « Re|penser les politiques culturelles», qui a été publié le 16 décembre 2015. Dans ce rapport qui analyse l’impact politique de la Convention de l’UNESCO sur la promotion et la protection de la diversité des expressions culturelles, nous nous attardons sur les constats de déséquilibre des échanges de biens et services culturels entre pays développés et pays en développement et sur la manière dont les technologies numériques affectent les industries culturelles et créatives. Ensuite, nous faisons un compte-rendu sommaire de la journée de réflexion organisée le 15 décembre à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) sur le thème de l’adaptation au numérique des politiques culturelles du Québec et du Canada. Enfin, nous présentons les faits saillants du premier panorama mondial de l’économie de la culture et de la création, une étude réalisée par le cabinet EY, à l’initiative de la Confédération internationale des sociétés d’auteurs compositeurs (CISAC) et qui fournit des données et analyses inédites sur la contribution des industries culturelles et créatives (ICC) dans l’économie mondiale et dans l’économie numérique. Bonne lecture et bonne année 2016 !

Documents joints

Table des matières Repenser les politiques culturelles dans un contexte de transformation du paysage culturel mondial, p 2 L’adaptation des politiques culturelles du Québec et du Canada à l’ère du numérique, p 4 Le premier panorama mondial de l’économie de la culture et de la création, p 6

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !