Repenser l’Atlantique

Les 13, 14 et 15 octobre 2010

Université du Québec à Montréal Soirée d’ouverture – Hôtel Omni Mont-Royal 1050, rue Sherbrooke Ouest, Montréal (Québec) Canada L’atlantique et ses voies de développement : vers un nouvel Atlantisme Fait nouveau, ces récentes années, aux échanges transatlantiques et à ceux effectués le long des deux bordures occidentale et orientale, se superposent un nombre sans précédent d’échanges sud-sud, mais aussi d’échanges entrecroisés nord-sud et sud-nord. Ces échanges couvrent non seulement les échanges de biens, de services, de main d’oeuvre, mais aussi de valeurs, d’idées, de projets, de programmes, de chercheurs, d’étudiants. Un projet inspiré du partenariat méditerranéen Le temps est sans doute venu de chercher à repenser l’Atlantique avec l’idée de soumettre à la réflexion un projet inspiré, ne serait-ce que de très loin et de manière tout à fait approximative, de celui d’un partenariat méditerranéen. Jeter un regard différent sur le bassin de l’Atlantique Le colloque vise à jeter un regard différent sur le bassin de l’Atlantique, ses deux rives et ses façades. Bien sûr, un thème d’une telle ampleur et d’une telle complexité exige l’apport de plusieurs disciplines comme la science politique, l’économie, la sociologie, la géographie, les sciences de l’environnement, la gestion, le droit, de même que celui de plusieurs domaines comme les transports, le tourisme, l’immigration et la sécurité. Cependant, le défi majeur n’est pas de juxtaposer, mais bien de faire converger une pluralité d’angles d’approche et de problématiques susceptibles de conduire à la reformulation des questionnements concernant l’Atlantique dans le contexte actuel de la globalisation des économies et des sociétés. 3 axes de réflexions Le colloque est organisé autour de trois axes : SÉCURITÉ: la notion de « communauté atlantique » telle qu’elle a été mise à l’ordre du jour durant la Guerre froide est l’objet de plusieurs questionnements à l’heure actuelle qui remettent en cause la vision et l’approche occidentales qui sous tendent cette communauté : faut-il l’élargir ou l’abolir et, si oui, comment ou par quoi la remplacer ? COMMERCE: la multiplication des accords commerciaux à l’intérieur de l’espace atlantique défie les théorisations et appelle à une reconceptualisation de l’espace commercial atlantique; comment doit-on s’y prendre et pourquoi ? Ces initiatives sollicitent-elles, ou pas, la mise en place d’un forum, d’un partenariat ou d’une association transatlantique sur le modèle de l’APEC, par exemple ? IMMIGRATION:dans le contexte sécuritaire actuel, l’immigration internationale est plus que jamais un enjeu de haute politique. Les échanges inégaux de travailleurs qualifiés et de travailleurs manuels se poursuivent, alors que les pratiques transnationales des migrants se diversifient. Comment concilier la gestion des flux et la mobilité des personnes ? Quelles transformations des politiques d’immigration peut-on observer dans l’espace Atlantique ? Comment évoluent les discours étatiques sur l’intégration et la citoyenneté ? Quels sont leurs impacts sur les diverses catégories de migrants ? Cette session vise à analyser les enjeux et à confronter divers horizons théoriques sur la question. Pour de plus amples informations: http://www.atlantique.uqam.ca/

Documents joints

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !