Repenser la mobilité humaine sous le regard africain : Analyse et perspectives

Symposium international de Dakar, 19-20 décembre 2022, 14 juin 2023

Résumé

La mobilité des humains, des biens et des services est aujourd’hui une réalité incontournable. L’un des enjeux majeurs de cette mobilité actuellement est la libre circulation des migrant.e.s africain.e.s dans l’espace régional et international dans un contexte marqué par des déplacements de populations liées aux conflits, aux inégalités sociales, aux conditions économiques et de plus en plus par des changements climatiques. Ces enjeux, malgré leurs places prioritaires dans l’agenda politique de la communauté internationale en général et des pays occidentaux en particulier, ne sont pas étudiés dans une perspective holistique. Leur analyse révèle une certaine rareté du point de vue de l’acteur africain. Ce point de vue semble indispensable pour une approche globale et inclusive permettant d’identifier et d’examiner les causes réelles des migrations africaines. Cette quasi-absence de participation des chercheur.e.s africain.e.s dans la nouvelle gouvernance de la migration au sein des institutions universitaires indique une certaine marginalité de ces migrations dans le champ académique et scientifique dans les universités situées dans les pays colonisés de l’Afrique au sud du Sahara.

C’est dans le but de réduire cette paucité et de contribuer à une approche plus globale dans l’analyse des migrations africaines que l’Observatoire sur les Migrations internationales, les Réfugiés, les Apatrides et l’asile (OMIRAS) a organisé du 19 au 20 décembre 2022 un Symposium international au Sénégal. Ce symposium a réuni une équipe constituée de chercheur.e.s spécialisé.e.s dans l’étude des migrations internationales et des spécialistes des questions africaines.

L’objectif du symposium était de fournir aux participant.e.s l’occasion non seulement de promouvoir une nouvelle perspective dans l’analyse de la mobilité humaine du 21e siècle, mais aussi de documenter de nouveaux enjeux auxquels sont confrontés les migrants, les demandeurs d’asile et les apatrides. Ce un rendez-vous qui a permis de pousser la réflexion sur la sécurisation de la migration, l’instrumentalisation des frontières des pays tiers, l’impact des changements climatiques, l’externalisation des frontières, la migration de travail, le regroupement familial, la fuite des cerveaux, les nouvelles formes de migration économique, l’enjeu de l’apatridie ainsi que les enjeux de la migration liés à l’éducation et les déplacés internes. Le Symposium s’est également donné pour mission de pousser la réflexion sur le lien entre la colonisation des pays africains et la migration. Effectivement, de plus en plus d’auteur.e.s établissent des liens de causalité entre ces deux phénomènes, voire même une certaine reproduction dans l’émigration des rapports de pouvoir propres à la colonisation : l’immigré étant alors perçu comme le colonisé d’hier.

Comité scientifique et d’organisation du symposium : les professeurs Ndeye Dieynaba NDIAYE (UQAM), Abdoulaye ANNE (Université Laval), Issiaka MANDÉ (UQAM), Mulry MONDÉLICE (Collège militaire royal de Saint-Jean), Abdou Khadre DIOP (Université Virtuelle du Sénégal – UVS), Mamadou Lamine SARR (Université Virtuelle du Sénégal – UVS) et M. Mohamadou Sarr (Université de Sherbrooke).

Comité d’organisation des étudiants : Madoussou FOFANA, Myriam PIGEON, Moussa KOR
Coordonnateur du symposium : Dr Komlan GBLOKPOR-KOFFI
Coordination du rapport : Bernadette PERRON

Pour consulter le rapport

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !