Reinventerra : Territorio recursos naturales actores

Bulletin avril 2018, 18 avril 2018, Angel Saldomando

Contenu Éditorial: Nuages noirs. L’année qui commence est pleine de nuages, plus ou moins épais, selon le ciel de chaque pays. Mais l’accumulation de nuages est indéniable. Un avertissement inquiétant a été envoyé par Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations Unies. Il a mentionné le succès politique des pays latino-américains et la nécessité de le défendre: « L’Amérique latine a lutté avec succès au cours des dernières décennies pour se libérer à la fois de l’ingérence étrangère et de l’autoritarisme. Cet héritage doit être protégé », a-t-il déclaré. Cette déclaration a était faite seulement en août de 2017. Cette année, il y a des élections au Mexique, en Colombie et au Brésil, mais le contexte est différent. Des politiques progressistes basées sur une plus grande présence publique, moins de privatisation et plus de redistribution, reculent. Actualité: Le mythe du lithium. On estime que 58% des réserves mondiales de lithium sont situées en Amérique latine. L’Argentine, la Bolivie et le Chili semblent présenter le plus grand potentiel, bien que la production soit encore embryonnaire. Compte tenu de la situation actuelle et des attentes concernant l’exploitation du lithium, ressource stratégique et de substitution pour d’autres ressources naturelles, nous résumons l’article « Le mythe du Lithium » du chercheur argentin Bruno Fornillo avec qui nous avons eu l’occasion d’échanger. Rapport: Questions environnementales. Un problème d’accès? Cepal vient de publier cette année un rapport intitulé «Accès à l’information, participation et justice dans les questions environnementales en Amérique latine et dans les Caraïbes». Le rapport fait partie de la réalisation du programme 2030 pour le développement durable C’est une convention internationale adoptée en 2015 qui contient 17 objectifs de développement. Séminaire au Chili et présentation du livre « Logiques de développement Extractivisme et changement climatique » Les 16 et 17 avril derniers, le séminaire international Impacts des conflits: conséquences politiques du conflit socio-territorial au Chili et en Amérique latine» s’est tenu sur le campus Santiago de l’Université de Los Lagos. Dans le cadre de ces activités, des communications ont été présentées sur l’Argentine, le Chili, la Colombie, le Pérou et le Mexique, avec des participants de diverses universités latino-américaines. À la même occasion, le pôle latino-américain de Reinventerra a présenté son livre Logiques de développement. Extractivisme et changement climatique, publié en 2017 avec l’Université San Simón de Cochabamba. Nouvelles: Colombie, Nicaragua, Bolivie. boletin_abril_2018_.pdf

Documents joints

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !