Événement REINVENTERRA

Quel avenir pour le gaz de schiste ? Expériences québécoise et comparées

Jeudi 12 février 2015 de 18h à 20h, UQAM

reinventerra_petit-68a55.jpg

ÉVÉNEMENT ORGANISÉ PAR REINVENTERRA
Réseau d’études internationales sur la valorisation et l’exploitation de la nature, des terres et des ressources en Afrique, Asie et Amérique latine

Un réseau issu du partenariat entre le Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) et le Centre d’études de l’Asie de l’Est (CÉTASE)

QUEL AVENIR POUR LE GAZ DE SCHISTE?
Expériences québécoise et comparées

DATE : Jeudi 12 février 2015 de 18h à 20h

LIEU : Local D-R200, Pavillon Athanase-David, 1430 rue St-Denis, UQAM, Métro Berri-UQAM

RÉSUMÉ : Au Québec, comme ailleurs dans le monde, l’essor et l’intérêt que suscite l’exploitation des gisements de shale soulèvent d’importantes questions et l’inquiétude du public quant aux particularités des méthodes utilisées par cette nouvelle industrie, aux impacts environnementaux et sociaux et à la cohérence des politiques publiques. Sur le plan juridique, les débats entourant l’exploitation des gisements de shale ont mis en évidence les limites de la législation minière et environnementale encadrant cette industrie et la nécessité de la renforcer. Les résistances sont fortes et les avancées juridiques peu nombreuses, ce qui fait poindre de nouveaux débats et un avenir incertain pour le gaz de schiste… La conférencière reviendra sur les études réalisées sur la législation québécoise et comparée (Alberta, Colombie-Britannique, New York, Pennsylvanie et France) dans le cadre de l’évaluation environnementale stratégique sur le gaz de schiste, ainsi que sur les réformes récentes entreprises et l’avenir incertain de cette industrie.

CONFÉRENCIÈRE :

Paule HALLEY, Professeure titulaire, Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit de l’environnement, Faculté de droit, Université Laval

AVEC LA PARTICIPATION DE :

Lucie SAUVÉ, Directrice du Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté, Université du Québec à Montréal ; Coordonnatrice du Collectif scientifique sur la question du gaz de schiste au Québec

INSCRIPTION GRATUITE ET OBLIGATOIRE VIA LE FORMULAIRE CI-DESSOUS
En cas d’annulation : saliba_couture.charles@uqam.ca

BIOGRAPHIES :

Me Paule Halley, LL.D. (Montréal), LL.M., LL.B., est professeure titulaire à la Faculté de droit de l’Université Laval (1994- ), où elle enseigne le droit de l’environnement. Elle est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit de l’environnement (2002- ) et de la Chaire C.D. Howe en droit de l’environnement et développement de l’Arctique (2009-2011). Elle est membre du Barreau du Québec (1988- ). La professeure Halley est l’auteure de nombreux articles publiés dans des revues scientifiques et des ouvrages collectifs dans le secteur du droit de l’environnement et du développement durable et participe aux activités de plusieurs organismes, dont le Comité consultatif de l’environnement Kativik (Nunavik), l’Institut de la francophonie pour le développement durable et l’Institut Environnement, Développement et Société. En 2005, ses travaux de recherche furent honorés du Prix scientifique de la Francophonie attribué par le Conseil scientifique de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF). Son ouvrage intitulé Le droit pénal de l’environnement a obtenu le prix « Meilleure monographie » de la Fondation du Barreau du Québec (2003). Enfin, elle a participé aux travaux d’acquisition des connaissances entrepris dans le cadre de l’évaluation environnementale stratégique sur le gaz de schiste (2012-2013) et à ceux du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement sur les enjeux liés à cette industrie (2014).

Lucie Sauvé est professeure titulaire au Département de didactique de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle est directrice du Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté et membre de l’Institut des sciences de l’environnement. Ses principaux domaines de spécialisation ont trait aux dimensions critique et politique de l’éducation, aux dynamiques de mobilisation citoyenne en matière d’environnement et d’écodéveloppement, à l’éducation scientifique et technologique et aux enjeux de la formation des éducateurs et des leaders communautaires. Depuis vingt ans, Lucie Sauvé dirige des projets de collaboration interuniversitaires et d’action écosociale en Amérique latine. Depuis 2011, elle coordonne le Collectif scientifique sur la question du gaz de schiste au Québec, qui regroupe 170 membres de divers horizons disciplinaires.

PERSONNE CONTACT :

Charles Saliba-Couture
Chargé de projets, CIRDIS
514 987-3000, poste 6222
saliba_couture.charles@uqam.ca

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !