Conférence de la Chaire ICAO

Psychologie populaire, culture du bien-être et éthique du sujet néo-libéral auprès de nouveaux musulmans au Québec

Mercredi 1er décembre 2021, 12h45, en ligne

Conférence présentée par la Chaire ICAO de l’UQAM

Avec Géraldine Mossière, professeure agrégée à l’Institut d’études religieuses de l’Université de Montréal

Thème: Psychologie populaire, culture du bien-être et éthique du sujet néo-libéral auprès de nouveaux musulmans au Québec

Résumé:
Pour de nombreux nouveaux musulmans qui ont été socialisés dans un environnement non musulman au Québec, apprendre l’islam revient surtout à reproduire le modèle de comportement du Prophète Mohammed jugé parfait. Pour se conformer à ce modèle d’autorité, ils entament un processus de discipline et de maitrise du soi qu’ils mènent à partir d’une surveillance constante de leurs émotions, pensées et actions personnelles. Ce processus qu’ils décrivent comme un jihad personnel s’appuie sur une définition de la personne inspirée par la théologie musulmane tout en s’inspirant des théories de la psychologie populaire et de la culture contemporaine du bien-être qu’ils réinterprètent dans un cadre musulman au sein duquel la construction du sujet vertueux est motivée par un idéal de contrôle et de conscience du soi. Ce processus de production d’une subjectivité musulmane dans une éthique néolibérale (Ehrenberg) ne va pas sans susciter tensions et compétitions avec des visions plus orthodoxes de l’Islam. À partir d’une recherche ethnographique menée auprès de convertis à l’Islam au Québec, j’examine comment les nouveaux Musulmans s’approprient des ressources de développement personnel et outils psychologiques pour se produire en tant que sujet vertueux, je mets en évidence les zones de tension que ces constructions entrainent. Je soutiens que la façon dont les nouveaux musulmans composent et négocient avec les défis quotidiens de la construction de leur piété en islam interagit avec des paradigmes locaux pour définir des versions contextualisées de l’Islam.

Géraldine Mossière est anthropologue et professeure agrégée à l’Institut d’Études Religieuses (IÉR) de l’Université de Montréal. Ses travaux touchent les questions liées aux comportements religieux contemporains, à la diversité religieuse dans les sociétés sécularisées et à l’articulation de la spiritualité avec la santé et le soin. Elle s’intéresse en particulier aux diverses dimensions des mobilités religieuses (circulations, conversions) ainsi qu’aux subjectivités (non)-croyantes (spiritualité, guérison). Elle travaille sur les conversions à l’Islam depuis 2006, d’abord selon une approche genrée et comparative, et plus récemment selon une perspective générationnelle. Elle a publié en 2013 « Converties à l’Islam, Parcours de femmes en France et au Québec » aux Presses de l’Université de Montréal.

Inscription obligatoire: https://uqam.zoom.us/meeting/register/tZUtcOuorDgiH93xVpueSYtgQq7gGyU1lOj9

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !