Projet d’appui à la LICADHO – Droits des femmes et des filles au Cambodge

L'Institut d'études internationales de Montréal (IEIM), les Services aux collectivités (Protocole Relais-Femmes) et la Faculté de science politique et de droit (FSPD) unissent leurs efforts pour appuyer une ONG cambodgienne qui vient en aide aux femmes et aux filles du Cambodge victimes de violence familiale, d'abus ou de trafic sexuels.

Le 22 août 2005, l’honorable Aileen Carroll, ministre de la Coopération internationale, annonçait une contribution de 599 973 $ à l’UQAM par suite de la sélection du « PROJET D’APPUI À LA LICADHO – DROITS DES FEMMES ET DES FILLES AU CAMBODGE » dans le cadre d’un appel de propositions du Fonds du Corps canadien, financé par l’Agence canadienne de développement international (ACDI). Des 161 propositions soumises, 16 ont été retenues pour financement. Le Fonds du Corps canadien permet à des organisations canadiennes de s’associer à des organisations de pays en développement pour la réalisation de projets qui utilisent des approches novatrices pour renforcer les pratiques de bonne gouvernance dans ces pays. Les projets retenus doivent aussi permettre de mobiliser les Canadiens à l’étranger, de sensibiliser le public canadien à l’égard du développement international et de contribuer à l’élargissement des connaissances du Canada en matière de gouvernance.

Le Projet, qui devrait débuter en décembre 2005 pour se terminer en mars 2008, sera réalisé en partenariat avec la Ligue cambodgienne pour la promotion et la défense des droits de l’homme (LICADHO). Il a pour but d’améliorer la situation des droits des femmes et des filles au Cambodge en accroissant la protection disponible (prévention, réparation et appui) en matière de violence familiale, d’abus et de trafic sexuels. Pour ce faire, les partenaires mettront en œuvre des activités et des campagnes de sensibilisation dans des communautés ciblées ainsi qu’à l’échelle nationale. De plus, l’UQAM contribuera au renforcement des intervenants de la LICADHO en matière d’appui psychologique et juridique aux victimes. Par ailleurs, les ententes de partenariat établies dans le cadre du Protocole Relais-Femmes permettront aux Services aux collectivités de contribuer au partage d’expérience et de pratiques entre les ONG partenaires de l’UQAM qui oeuvrent dans des domaines similaires (droits des femmes, violence faite aux femmes, etc.) et la LICADHO. À l’UQAM, le Projet prévoit le financement de 15 stages crédités au Cambodge pour des étudiants de la FSPD et de la FSH. Il permettra aussi à l’Institut d’études internationales de Montréal de publier des documents sur la problématique du Projet et de mettre en œuvre des activités de sensibilisation et de mobilisation de la communauté de l’UQAM pour la protection des droits des femmes et des filles des pays en développement en matière de violence familiale, d’abus et de trafic sexuels.

Le Projet est placé sous la responsabilité de Monsieur Peter Leuprecht, directeur de l’IEIM et professeur au Département des sciences juridiques. M. Leuprecht a été représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour les droits de la personne au Cambodge de 2000 à 2005.

coop_cambodge3.jpg

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !