Pragmatisme et réalisme pour l’évaluation des interventions de santé publique

1 juin 2013, Valéry Ridde

Valéry Ridde et Slim Haddad. (2013). Pragmatisme et réalisme pour l’évaluation des interventions de santé publique. Revue d’Épidémiologie et de Santé Publique, 61(suppl. 2).

Il y a 40 ans, Schwartz et Lellouch ont inventé les essais cliniques pragmatiques. Cette proposition n’a pas encore été complètement prise en compte. Il semble que cela soit aujourd’hui aussi le cas dans le domaine de l’évaluation des interventions de santé publique où certains croient encore à la supériorité des méthodes expérimentales. Pourtant, la réalisation d’évaluation d’interventions complexes en santé publique est semée d’embûches pour les chercheurs. La majorité de ces interventions se déroulent dans des contextes d’expérimentations naturelles où ils n’ont pas le contrôle du contexte et des facteurs modifiant la mise en œuvre et influençant les effets. Les approches expérimentales sont alors peu pertinentes, alors que les responsables souhaitent prendre des décisions pour les améliorer. Cet article présente notre expérience des cinq dernières années de recherches évaluatives de deux interventions de santé publique. Nous voulons montrer comment, dans la pratique et de manière pragmatique, nous réalisons des évaluations. L’article est centré sur des éléments encore peu abordés dans les écrits francophones : la phase préévaluative et la logique d’intervention, les plans de recherche diversifiés par les méthodes mixtes et les séries chronologiques, l’analyse de la fidélité de l’implantation et des mécanismes propices à l’efficacité. Le recours à une approche pragmatique de recherche évaluative, en insistant sur la compréhension du contexte et en usant de stratégies méthodologiques renforcées, permet de répondre avec rigueur aux questions d’évaluation que se posent les responsables des interventions complexes en santé publique. L’analyse de l’efficacité des interventions ne doit donc pas nécessairement avoir recours à des approches expérimentales.

Documents joints

Partenaires

Banque Scotia Ministère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !