Philojeunes « Un passeport pour vivre ensemble, un visa pour la démocratie ; un antidote au dogmatisme et à la radicalisation »

Le lancement du projet a eu lieu au Centre des Congrès de Québec, lundi le 31 octobre 2016

PhiloJeunes a été lancé le lundi 31 octobre 2016, au Centre des Congrès de Québec, dans le cadre de la conférence internationale sur la lutte contre la radicalisation des jeunes par internet, un événement parrainé par l’UNESCO La ministre québécoise des Relations internationales, Christine St-Pierre a pris parole pour encourager l’initiative. Le Projet pilote PhiloJeunes vise le développement d’un programme d’Éducation aux valeurs démocratiques et civiques avec le dialogue philosophique pour les jeunes de 5 à 16 ans.

PhiloJeunes s’inscrit dans deux axes :

1. La prévention du dogmatisme, du fanatisme et de la radicalisation ; 2. L’Éducation à la citoyenneté mondiale : Préparer les apprenants aux défis du XXIe siècle (UNESCO). Mot de Josiane Boulad-Ayoub, ambassadrice et titulaire de la Chaire UNESCO d’étude des fondements de la justice et de la société démocratique À l’horizon des cinq prochaines années, notre Chaire a fait du programme PhiloJeunes son projet pilote d’élection. Elle soutient avec enthousiasme son développement de toutes ses ressources humaines et matérielles, car elle croit fermement que la construction d’un citoyen éclairé est le devoir le plus cher de toute société et le plus grand trésor que les démocraties puissent rechercher. Autour de la problématique pérenne de la liberté, de la tolérance, de l’ouverture à l’autre, de la lutte contre toutes les formes d’ignorance, de fanatisme et de radicalisation violente, la Chaire et le programme PhiloJeunes travailleront de concert à questionner les mutations socioculturelles qui se développent aujourd’hui dans nos démocraties et à contribuer concrètement au progrès de l’harmonie sociale et du vivre ensemble pacifique.

Le projet pilote en 3 phases (de 2015 à 2020, 5 ans)

Production, validation du matériel pédagogique et des plans de formation ; évaluation des impacts ; implantation dans les réseaux scolaires. • Phase 1 : développement d’un programme pour les jeunes de 11 à 16 ans (secondaire au Québec et Collège en France) avec les établissements scolaires pilotes ; • Phase 2 : développement d’un programme pour les jeunes de 5 à 11 ans (niveau primaire au Québec et en France) avec les établissements scolaires pilotes ; • Phase 3 : évaluations et implantation du programme. Objectifs généraux • Développer le jugement critique et nuancé chez les jeunes dans le but de les rendre moins vulnérables à l’endoctrinement, au dogmatisme, à la radicalisation en identifiant notamment les présupposés et les prémisses des raisonnements et des discours ; • Lutter contre l’intolérance, les préjugés (racisme, sexisme, etc.) notamment par le biais des médias sociaux ; • Développer une meilleure compréhension des valeurs démocratiques et civiques et des postures démocratiques ; • Développer le sens de la citoyenneté, du vivre ensemble et de la diversité culturelle ; • Développer l’aptitude à identifier et analyser les violences symboliques et psychologiques (les rapports de forces, euphémismes, manipulations, intimidations, etc.).

Documents joints

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !