Où vont les médias sociaux, d’hier à demain

Éditions Libertés Numériques, 2022, 1 décembre 2022

En étroite collaboration avec les Éditions Libertés numériques et le Chapitre québécois de l’Internet Society, la Chaire Unesco en communication et technologies pour le développement de l’UQAM a le plaisir de vous inviter au lancement du dernier livre de Jean-Paul Lafrance intitulé : « Où vont les médias sociaux, d’hier à demain ».

Le lancement aura lieu à l’UQAM, dans les locaux de la Chaire (315, rue Sainte-Catherine Est, 5e étage, Salle R-5610), ce jeudi 1er décembre de 17 h à 20 h.

Il s’agit d’une belle occasion pour réfléchir avec l’auteur sur la crise actuelle des médias sociaux et sur leur évolution d’ici les dix prochaines années.  Pour discuter de son livre, Jean-Paul Lafrance sera accompagné de Laurence Grondin-Robillard (Doctorante en communication, Chargée de cours à l’École des médias et Coordinatrice des communications du GRISQ) et de Destiny Tchéhouali, cotitulaire de la Chaire Unesco en communication et technologies pour le développement.

Des rafraîchissements/boissons seront servis sur place, au cours de l’événement.

Pour vous inscrire à cet événement, veuillez envoyer un message aux Éditions Libertés numérique à l’adresse courriel suivante : e-paperworld.epc@bell.net (ou téléphoner au +1 514 605-0392).

Pour se procurer l’ouvrage

Résumé

Elon Musk, le patron de Tesla et de SpaceX a racheté Twitter pour 44 milliards de dollars et licencié une partie de ses dirigeants : le patron de Twitter, Parag Agrawal ; le directeur financier, Ned Segal ; la responsable des affaires juridiques, Vijaya Gadde et le directeur juridique, Sean Edgett. 3700 employés de Twitter ont aussi été licenciés, soit la moitié de ses employés. Dans le même temps, Mark Zuckerberg annonce un plan social de grand d’envergure en se séparant de 11 000 employés, soit 13% de sa main-d’œuvre. Facebook a perdu aussi plusieurs millions d’usagers depuis janvier 2022. Le groupe revient au niveau de son développement de 2016 même si près de 4 milliards d’individus dans le monde fréquentent au moins l’un des quatre réseaux et messageries du groupe Meta – Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger. AMAZON s’apprête à licencier 10 000 employés de bureau, soit 3% des employés de bureau de l’entreprise. La crise de cette première génération de médias sociaux profite cependant à la concurrence de deuxième génération comme Mastodon ou TikTok.

Mais que signifie cette crise du cinquième pouvoir ? Une crise de croissance ? Une crise de remise en cause de leur modèle d’affaires associé à une évolution rapide depuis les débuts des années 2000 qui a vu naitre cette première génération de médias sociaux? Qu’est-ce que cela signifie en 2022 ? Les médias du quatrième pouvoir traditionnel vont-ils en profiter ? Comment les Médias sociaux risquent-ils d’évoluer dans les dix prochaines années ?

Certains indices font apparaître l’implantation des réseaux 5G qui vont accroitre considérablement la largeur de bandes disponibles pour des activités de communication numérique. De plus, la mise en place de nouveaux médias sociaux comme les fameux Métavers par les GAFAM vont devoir exiger des traitements importants d’une masse de data en ligne, utilisant impunément les données personnelles des usagers, sans compensation pour ces derniers. Comment faut-il les réglementer pour prévenir les dommages collatéraux sur la réputation et le contrôle des usagers, sur la santé mentale des jeunes et des gens plus fragiles ? Le métavers de Zukerberg va-t-il remplacer Facebook vieillissant ? Serait-ce la prochaine révolution technologique ? Ou bien, l’avenir d’Internet ? Ou est-ce plutôt un simple concept marketing à la mode ?

 

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !