Nouvelle économie et firmes multinationales. Les enjeux théoriques et analytiques : le paradigme éclectique

1 avril 2003, Éric Jasmin

Comprendre le phénomène des firmes multinationales n’est pas simple. Non seulement le nombre de variables qui influencent leur comportement est immense, mais les firmes évoluent sans cesse trouvant toujours de nouvelles stratégies. Qui dirige et qu’est-ce qui influence les investissements ? Pourquoi une firme se multinationalise-t-elle? Depuis quelques décennies, les FMNs jouent un rôle de plus en plus important au sein de l’économie mondiale. Le phénomène de régionalisation en Amérique, en Europe et en Asie offre aux firmes des marchés de plus en plus étendus. Les États développent des cadres de réglementation favorisant la sphère privée et poussent les entreprises à s’autoréglementer. Ainsi, les firmes ont un accès de plus en plus rapide aux différents marchés internationaux puisque les différentes barrières entre États s’amenuisent. De plus, ce phénomène de globalisation de l’économie, intensifié par la croissance des innovations, est accompagné par l’émergence de vastes réseaux d’alliances transnationaux de firmes. Capturer le comportement des firmes à l’intérieur d’un cadre théorique reste une tâche ardue. Depuis 30 ans, plusieurs théories ont vu le jour avec comme objectif d’expliquer le développement des FMNs, le déploiement de leurs activités, le processus de globalisation économique et l’émergence de réseaux transnationaux. Plusieurs d’entre elles se sont concentrées à l’étude de certains aspects restreints des phénomènes entourant les firmes, valables surtout au moment où elles ont été avancées. Malgré tout, plusieurs lignes directrices de ces théories sont restées adaptables aux nouvelles réalités de l’économie. Le grand défi consiste à tenter d’expliquer la globalité du comportement des firmes et que cette explication puisse traverser les transformations du système international. (Suite dans le document joint)

Documents joints

Partenaires

Banque Scotia Ministère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !