Notes de présentation – Lancement de Mining in Africa (27 janvier 2010)

25 mai 2010

Lancement de deux ouvrages Date : Mercredi, 27 janvier 2010, à 13 heures Lieu : Lobby du Redpath Museum, Université McGill En collaboration avec la Chaire Hans & Tamar Oppenheimer en droit international public, de l’Université McGill. Mining in Africa. Regulation and Development Campbell. Bonnie. (dir.), (2009), Copublication Londres : Pluto, Ottawa : CRDI, et Uppsala : Nordiska Afrikainstitutet. 284p. Treasures of the Earth. Need, Greed and a Sustainable Future Ali, Saleem H. (2009), Yale University Press. 304p.
Le programme de ce double lancement est également en fichier joint 13h00 – Arrivée des invités (service de traiteur, vins et fromages) 13h10 – Mot de bienvenue par Professeur François Crépeau ‐ Titulaire de la Chaire Hans & Tamar Oppenheimer en droit international public, Université McGill
Accueil & Intro par Professeur François Crépeau
Accueil & Intro par Professeur François Crépeau
13h15Professeure Bonnie Campbell – Titulaire de la Chaire C.‐A. Poissant de l’UQAM (Université du Québec à Montréal), et directrice de publication de Mining in Africa
Présentation de Professeure Bonnie Campbell
Présentation de Professeure Bonnie Campbell
UN EXTRAIT DE LA PRÉSENTATION DE PROFESSEURE BONNIE CAMPBELL -VERSION INTÉGRALE EN DOCUMENT JOINT I would like to express my sincere thanks to the Hans & Tamar Oppenheimer Chair in Public International Law of the Faculty of Law, and in particular my good friend and colleague Professor François Crépeau for hosting this event. Nous sommes des plus reconnaissants de votre accueil et espérons vivement que cet événement marquera le début d’un nouveau chapitre de collaboration entre nos deux Chaires et avec le Professeur Saleem Ali. Now to our book. The African continent has enormous mineral wealth. This wealth has, however, produced rather disappointing results in terms of contributing to the sustainable development and the respect of the environment of the countries concerned – and too often – disappointing results with regard to the respect of human rights of the people and communities affected by mining activities. Why is this the case? There have been many attempts to explain these trends. At present, efforts are being put forward to rethink and improve past results, notably through the revision of mining regimes in many countries of Africa. These initiatives are going on in different arenas, the countries concerned and the UN Economic Commission for Africa. In this context, and in an attempt to contribute to a better understanding of the issues at the centre of continuing debates, this volume had three main objectives: 13h30Professeur Saleem H. Ali – Professeur, Études Environnementales, Rubenstein School of Environment and Natural Resources, University of Vermont, et au Watson Institute for International Studies, Brown University. Auteur de Treasures of the Earth
Présentation de Professeur Saleem Ali
Présentation de Professeur Saleem Ali
UN EXTRAIT DE LA PRÉSENTATION FAITE PAR PROFESSEURE BONNIE CAMPBELL CONCERNANT PROFESSEUR SALEEM ALI – VERSION INTÉGRALE EN DOCUMENT JOINT It is with considerable pleasure that I will now introduce the author of TREASURES OF THE EARTH: Professor Saleem H. Ali. Professor Saleem H. Ali was born in New Bedford, Massachusetts, but grew up in Lahore, Pakistan until his college years. Professor Ali has followed a most fascinating and diversified path of studies which no doubts helps explain, at least in part, the exceptional originality and quality of this book which by the way is beautifully written. Saleem Ali received his Bachelors degree in Chemistry summa cum laude from Tufts University, where he was also the recipient of the Durkee Scholarship for chemical research. While enrolled at Tufts, he spent a year at the University of London and participated in a parliamentary internship at the U.K. House of Commons. After completing his undergraduate studies, he proceeded to Yale University to complete a Masters degree in environmental studies. During his time at Yale, his interests expanded into the social sciences and humanities and he completed a Master’s thesis on water governance regimes in Southern Africa. The path becomes even richer and more diversified as he continues. 13h45Docteure Gisèle Belem – Auteur du chapitre 3 de Mining in Africa : Mining, Poverty Reduction, the Protection of the Environment and the Role of the World Bank Group in Mali
Présentation de docteure Gisèle Belem
Présentation de docteure Gisèle Belem
UN EXTRAIT DE LA PRÉSENTATION DE DOCTEURE BELEM -VERSION INTÉGRALE EN DOCUMENT JOINT Ce que le cas du Mali a permis de faire ressortir, c’est la perspective limitée associée à la notion de gouvernance, particulièrement de la bonne gouvernance qui sert d’ancrage idéologique pour le développement et la gestion de l’industrie minière dans les pays en développement. Ce concept principalement associé à la bonne gestion des recettes minières passe sous silence des enjeux majeurs dont la résolution permettrait une contribution de l’industrie au développement des pays. 13h50Professeur Bruno Sarrasin – Auteur du chapitre 4 de Mining in Africa : Mining and Protection of the Environment in Madagascar
Présentation de Professeur Bruno Sarrasin
Présentation de Professeur Bruno Sarrasin
UN EXTRAIT DE LA PRÉSENTATION DE PROFESSEUR BRUNO SARRASIN -VERSION INTÉGRALE EN DOCUMENT JOINT There is a paradox underlying why it is of interest to examine what is at stake in the Madagascar’s reliance on mining for its development: the Grande île [“Great Red Island”] of the Indian Ocean possesses an exceedingly rich biodiversity, paralleled by a social context characterized by the substantial poverty of much of its population. The relationship between “natural resources” and “development” is therefore unavoidable when one tries to understand why a country that is home to such a variety of resources remains, despite everything, so economically poor. The Extractive Industries Review (EIR) has directly addressed the dialectic between the objectives of economic growth and the fight against poverty, as set out by the World Bank Group 13h55 – Mot de la fin par Professeur François Crépeau 14h00 – Période de questions aux auteurs / Vente des livres 16h00 – Fin du lancement

Documents joints

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !