Mondialisation : Le New Deal américain

La Crise, No. 56, 26 mai 2023, Henri Regnault

Résumé

La mondialisation est morte ! Vive les mondialisations ! Les processus et dynamiques de mondialisation connaissent un profond reformatage, même si on voit surtout aujourd’hui les dysfonctionnements de l’ancien système multilatéral tous azimuts, aggravés par les troubles géopolitiques de la période (Ukraine, Taiwan) qui peuvent faire croire, à tort, à une démondialisation. En réalité, les Etats-Unis, menacés dans leur domination mondiale par la montée en puissance d’une Chine qui a su profiter remarquablement de l’ancien modèle généralisé de mondialisation tous azimuts, inaugurent un nouveau modèle, imposent un New Deal adapté à leurs intérêts dans un monde multipolaire, dans lequel chaque pôle important va devoir organiser sa propre mondialisation en cercles concentriques autour de lui, dans une logique géopolitique de sécurité des approvisionnements, des investissements et des technologies sensibles. La mondialisation devient plurielle et passe à un modèle dans lequel la géopolitique l’emporte sur l’économie et les Etats sur les firmes.

Pour consulter l’article

Grandes lignes :

1. Grandeur et décadence de la mondialisation tous azimuts, victime de son succès ! p.3
2. La mondialisation concentrique ou le New Deal international américain. p.11
3. Et mes sous dans tout ça ! Quel est votre profil d’épargnant-investisseur ? p.20

Auteur

Henri REGNAULT est diplômé de l’ESSEC (1970) et l’Institut d’Études Politiques de Paris (1972) et Docteur d’Etat en Sciences Économiques (Université Paris Dauphine, 1975).

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !