Les travailleurs migrants dans l’industrie minière : regards sur l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Océanie

Jeudi 4 FÉVRIER 2016 À 12h30

Les travailleurs migrants dans l’industrie minière : regards sur l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Océanie
Date : Jeudi 4 février à 12h30
Lieu: A-1715, Pavillon Hubert-Aquin, 400 rue Ste-Catherine Est, UQAM, Métro Berri-UQAM

Cette conférence présentera les résultats du rapport préparé pour l’Organisation internationale du Travail (OIT) International migrant workers in the mining sector dont la publication est à venir. Il sera d’abord question des caractéristiques de l’industrie minière et de leur impact sur les besoins de main-d’œuvre ainsi que des différentes formes de migration induites par le développement de ce secteur économique. Afin d’illustrer la complexité et la diversité des liens entre la migration de travail et l’industrie minière, 6 études de cas seront approfondies : l’Australie, le Mali, la Papouasie-Nouvelle-Guinée / la Nouvelle-Calédonie, ainsi que la Zambie et le Chili. La conférence conclura en énonçant une série de recommandations pour mieux appréhender les migrations de travail dans le secteur minier et garantir la protection des droits des travailleurs migrants.

migrant_worker.jpgAffiche provenant de la Mongolie. Crédit Photo: Pascale Hatcher et Suzie Boulanger

Biographie de la conférencière

Mylène Coderre est l’une des auteurs avec la professeure Bonnie Campbell et le professeur Issiaka Mandé du rapport International migrant workers in the mining sector. Ses recherches portent sur l’évolution des politiques migratoires en Europe et en Afrique, ainsi que des relations entre les migrations, le développement et la sécurité. Elle est titulaire d’une maîtrise en science politique – relations internationales de l’Université du Québec à Montréal et enseigne la science politique au Collège Ahuntsic.

La conférence sera suivie d’un commentaire du Professeur Issiaka Mandé.
Issiaka Mandé est Professeur au Département de science politique de l’UQAM. Il est également l’un des auteurs du rapport de l’Organisation internationale du Travail (OIT) International migrant workers in the mining sector. L’essentiel de ses travaux porte sur l’histoire des populations de l’Afrique occidentale avec un accent particulier sur la circulation migratoire dans cette région. Il insiste particulièrement sur la période coloniale, son influence sur la structuration de cette migration avec une analyse des effets du travail forcé et l’inégalité dans les investissements territoriaux du pouvoir colonial. A côté de l’examen de ces flux, ses réflexions portent également sur le caractère diasporique de la migration internationale des ouest-africains, à l’impact de celle-ci sur les constructions identitaires.

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !