Les suites de la huitième rencontre ministérielle de Miami et les négociations de la ZLÉA: échec ou repli stratégique ?

No 03-27. Décembre 2003, 3 décembre 2003, Dorval Brunelle

Depuis l’entrée en vigueur de la Loi commerciale de 20021 les négociations commerciales des États-Unis d’Amérique (UEA) ont essuyé deux revers : le premier, lors des négociations de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à Cancun, en septembre; le second, lors des négociations de la Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA), à Miami, en novembre 20032. Ces deux revers sont en grande partie imputables aux contraintes imposées par le Congrès lors de l’octroi de l’Autorisation pour la promotion commerciale (APC)3 prévue dans la loi de 2002. Cependant, ces revers n’ont ni la même signification ni la même portée, et il se pourrait que le compromis négocié avec le Brésil à Miami ait un autre objectif, celui de calmer les appréhensions, aussi bien à l’intérieur des EUA qu’à l’intérieur des Amériques, face à la montée de la puissance commerciale de la Chine. (Suite dans le document joint)

Documents joints

Partenaires

Banque Scotia Ministère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !