Les mouvements syndicaux et sociaux d’opposition à l’intégration économique par le marché: de l’ALE à la ZLEA : vers la constitution d’une alliance continentale

1 novembre 1999, Dorval Brunelle, Christian Deblock

Dans les lignes qui suivent, nous allons effectuer un tour d’horizon des stratégies mises en avant par plusieurs organisations syndicales des trois pays de l’Amérique du Nord face au projet de signature d’un accord de libreéchange nord-américain, l’ALENA, avant de nous pencher sur les oppositions et coalitions mises en place contre le projet de création d’une Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA) et l’éventuelle signature d’un Accord de libre-échange des Amériques (ALÉA). Ceci dit, nous allons concentrer l’attention sur une dimension spécifique de cette action, à savoir sa dimension politique, et sur deux niveaux, le niveau national et le niveau continental. Il s’agit dès lors de rendre compte des stratégies auxquelles le mouvement syndical a eu recours pour manifester son opposition à la fois politique et idéologique à l’ALENA, plus tard, au projet de ZLEA. En ce sens, nous ne nous pencherons pas sur d’autres dimensions ou d’autres formes (suite dans le document joint)

Documents joints

Partenaires

Banque Scotia Ministère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !