Conférence

Les mémoires de la violence : comment les Salvadoriens se rappellent les violations des droits humains

Jeudi 23 novembre 2017, de 12h30 à 14h, salle A-1715, Pavillon Hubert-Aquin (UQAM), 23 novembre 2017

À propos de la conférence :
En 1992, le El Salvador a émergé de douze ans de guerre civile (officielle) et de six décennies de dictature et de répression militaires. Le bilan des morts de la guerre civile est estimé à 75 000 personnes et 8 000 disparu.e.s (et présumé.e.s mort.e.s). Le nombre de personnes tuées pendant la période de la dictature est encore plus élevé. Dans cette conférence, je me concentrerai sur les mort.e.s de la guerre civile. J’explorerai comment ces morts se sont inscrit.e.s dans la mémoire salvadorienne ou, au contraire, ont été intentionnellement oblitéré.e.s au travers d’une variété d’initiatives gouvernementales et de la société civile qui, bien que souvent connectées, ne sont pas nécessairement collaboratives. Nous référons ici notamment aux lois d’amnistie, à la décision de la Cour constitutionnelle confirmant le droit à la vérité dans les cas des violations des droits humains, à la récente décision de la Cour constitutionnelle invalidant une partie de la loi d’amnistie, aux recommandations obligatoires (mais régulièrement ignorées) de la Commission de la vérité ainsi qu’à la vaste gamme de monuments et espaces commémoratifs ayant été érigés partout dans le pays et, surtout, dans la capitale, San Salvador.

Notice biographique :
Rachel Hatcher est chercheuse postdoctorale du Département d’histoire de l’Université Concordia. Auparavant, elle fut chercheuse postodoctorale à l’Institute for Reconciliation and Social Justice de l’University of the Free State à Bloemfontein en Afrique du Sud. Elle a obtenu son doctorat en histoire de l’Université de la Saskatchewan.

Partenaires

Banque Scotia Ministère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !