Appel à communications

Les flux d’hydrocarbures et leurs frontières. Dimensions internes et externes à la géopolitique des projets de transport des hydrocarbures

Date limite: 15 décembre 2016

Appel à propositions :
Les flux énergétiques traversent les frontières, non sans y rencontrer quelques obstacles et forces d’opposition. Sources de tensions sociales et politiques à l’échelle régionale, ces flux génèrent aussi des disputes géopolitiques à l’international. Leurs impacts environnementaux, sociaux, économiques et même stratégiques soulèvent des questions complexes à l’égard des politiques publiques, souhaitables et réalisables.

Les acteurs de ces débats sur le transport des hydrocarbures (pétrole et gaz naturel) sont variés et nombreux. À coup sûr, la science politique se doit d’interroger le rôle que doivent et peuvent jouer les organisations internationales, les États, les différents paliers de gouvernement ou les communautés autochtones à l’intérieur de leurs frontières respectives. Une compréhension complète de cette problématique ne peut toutefois faire l’économie d’un questionnement sur l’influence de l’appareil bureaucratique, des compagnies, des ONG et autre agents d’influence locale et/ou internationale sur le processus de développement et d’approbation de tels projets.

Pendant que des débats publics sur le bien-fondé des nouveaux projets de transport d’hydrocarbures se déroulent aux quatre coins du globe, des combats politiques, économiques et parfois militaires se mènent partout pour le développement et le contrôle de voies existantes et futures. Comment analyser les interactions et dynamiques entre les acteurs locaux et globaux engagés dans ces luttes à différents niveaux? C’est la question synthèse générale que cet atelier propose d’explorer. Encourageant fortement les regards comparatifs et le dialogue interdisciplinaire, particulièrement entre les sciences sociales et les sciences juridiques, cet atelier accueillera toute proposition de communication qui promet d’éclairer une dimension de cette question.

Email de contact : breault.yann@uqam.ca

Partenaires

Banque Scotia Ministère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !