Mehdi Abbas est membre du CEIM

Les économies du monde Arabe dans la globalisation : Intégration et fragmentation

Éditions Campus Ouvert / L'Harmattan, 2021, 165 pages, 9 février 2021, Mehdi Abbas

Il y a dix ans, le monde arabe était secoué par une vague de soulèvements – le “Printemps arabe » – qui ébranlèrent les régimes en place. Depuis, le monde arabe est en ébullition. Oubliés, les rêves d’unité (utopie panarabique, baassisme, Union du Maghreb Arabe, etc.) : de partout, les conflits n’ont cessé de se multiplier et de s’exacerber : peuples contre dictateurs, chiites contre sunnites, Arabie Saoudite contre Iran, Daech contre tous… Des États s’effondrent (Libye), ou meurent d’immobilisme et de corruption (Liban)… Les conflits Syrien et au Yémen sont de vraies guerres internationales. Les peuples oscillent entre révolte, résignation et désespoir (Algérie). Ce livre traite d’une des bases de tous ces sujets et maux en analysant la situation des économies arabes, les modalités de leur insertion dans les réseaux internationaux de production et d’échange, dans le système énergétique mondial, et dans le système monétaire et financier international. Il analyse les opportunités, les contraintes et les dilemmes auxquels ces pays font face, et les stratégies adoptées par les classes dirigeantes. Il met en perspective historique la trajectoire économique de la région MENA et la façon dont évolue son rapport au marché mondial. Comment expliquer le décrochage économique des pays de la région ? Quelles stratégies de spécialisation pour les économies arabes dans la globalisation ? Quelle diversification pour sortir de la dépendance aux hydrocarbures ? Quel modèle de croissance face à la compétition internationale ? Peut-on et doit-on relancer l’intégration régionale alors que les pays de la région sont engagés dans des stratégies de chacun pour soi (quand ils ne sont pas plus ou moins en guerre entre eux) ? Telles sont quelques unes des questions qui jalonnent les différents chapitres de cet ouvrage. Conçu comme un manuel à destination des étudiants en économie internationale et du développement, en relations internationales, en sciences politiques et/ou spécialisés sur le monde arabe et les pays méditer-ranéens, cet ouvrage intéressera également tous ceux qui souhaitent mieux comprendre les dynamiques à l’oeuvre dans une région au coeur de l’actualité. Mehdi Abbas est Maitre de Conférences en Économie à l’Université de Grenoble Alpes et chercheur au sein du laboratoire Pacte du CNRS. Docteur en Économie Internationale, ses enseignements et recherches portent sur l’Économie politique internationale, les régulations et politiques commerciales multilatérales dans le cadre des négociations de l’OMC et les enjeux du développement international pour les pays les moins avancés, et sur l’articulation climat-énergie-commerce dans l’économie mondiale. Professeur invité au sein d’universités canadiennes, arabes et africaines, il est également chercheur associé au CACID (Dakar, Sénégal) et expert auprès de l’Organisation Internationale de la Francophonie. [Pour plus d’informations ou pour commander l’ouvrage, consulter le dépliant ci-joint]

Documents joints

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !