Conférence-midi

Les approches critiques de quoi? L’environnement en tant que catégorie d’analyse de la critique du droit

Jeudi 1er novembre 2018 de 12h30 à 14h, salle A-1715, pavillon Hubert-Aquin (UQAM)

Le Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CÉDIM) est heureux de vous inviter à la conférence de la professeure Hélène Mayrand intitulée Les approches critiques de quoi ? L’environnement en tant que catégorie d’analyse de la critique du droit. Quand : Jeudi, le 1er novembre 2018 de 12h30 à 14h00 : Salle A-1715, 400 rue Sainte-Catherine Est (Pavillon Hubert-Aquin, UQAM) Cette conférence est organisée par le Centre de recherche en droit et en études internationales (CÉDIM). À propos de la conférence : Les approches critiques de quoi ? L’environnement en tant que catégorie d’analyse de la critique du droit Cette présentation dresse l’état des approches critiques en droit de l’environnement, tant international que national, et propose de se questionner sur les défis tant théoriques que structuraux qui font en sorte que les approches critiques du droit de l’environnement demeurent émergentes, même au sein des approches critiques du droit. Alors que les approches critiques prenant comme catégorie d’analyse la classe, le genre, l’origine ethnique ou les peuples du tiers-monde sont développées, les approches critiques du droit de l’environnement restent marginales. Certains courants s’identifient implicitement ou explicitement comme critique du droit de l’environnement, en particulier les courants écoféministes et les Third World Approaches to International Law (TWAIL). Or, peu d’approches adoptent une approche écocentrique. Pour contribuer aux approches critiques du droit de l’environnement, le développement d’outils théoriques et méthodologiques clairs s’avère nécessaire pour entreprendre une analyse de déconstruction du droit pour comprendre les problèmes actuels du droit de l’environnement et adopter des normes juridiques alternatives. La discipline juridique présente cependant un terrain hostile pour le développement de telles approches, puisque ces dernières visent à déconstruire certaines idéologies véhiculées par le droit, incluant le droit centré sur l’être humain et ses besoins, le droit de propriété sur la nature conçue comme objet d’appropriation, la conception du risque en faveur de l’exploitation, le choix d’un développement optimal selon une perspective de coût-bénéfice, la posture optimiste face à la science et la technologie pour contrer les effets néfastes de l’activité humaine sur l’environnement, etc. Certaines avenues de recherche et de réflexions seront proposées, en particulier en posant un regard interdisciplinaire en puisant dans le domaine de la géographie critique. Notice biographique : La professeure Hélène Mayrand est titulaire d’un baccalauréat en droit de l’Université de Sherbrooke, d’une maîtrise en droit de l’Université Cambridge et d’un doctorat en droit de l’Université de Toronto. Elle a été auxiliaire juridique à la Cour d’appel fédérale. Elle est cofondatrice du Laboratoire pour la recherche critique en droit. Elle enseigne le droit de l’immigration et des réfugiés, l’interprétation juridique et les théories du droit international et des relations internationales. Les recherches de la professeure Mayrand sont principalement en droit de l’immigration et des réfugiés ainsi qu’en droit de l’environnement, tant international que national. Elle s’intéresse particulièrement à développer des approches critiques du droit. Conférence gratuite Vous pouvez visiter la page de l’événement.

Documents joints

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !