Henri Regnault est membre du CEIM

Le syndrome du dentifrice… ou le covid long des économistes !

La Crise, No 51, septembre 2021, 30 août 2021, Henri Regnault

Résumé

Selon la formule consacrée, « l’inflation c’est comme le dentifrice : une fois sortie du tube, impossible de l’y faire rentrer ! ». La reprise économique post-covid génère à la fois des signaux de hausse des prix et des angoisses inflationnistes chez quelques économistes et chez beaucoup de journalistes, blogueurs ou simples citoyens inquiets. L’objet de ce numéro est de faire le point sur la réalité de cette hausse des prix, dossier d’autant plus sensible que ses implications sociétales et patrimoniales sont énormes. Le phénomène est-il clairement établi ? Oui, mais son estimation n’est-elle pas entachée de biais statistiques qui font illusion ? Son appréciation doit-elle être conjoncturelle ou structurelle ? Son interprétation relève-t-elle de la sphère monétaire, de l’économie réelle ou d’une combinaison des deux. Le covid long pourrait donc se décliner aussi sur le plan économique à travers des interrogations sans fin des économistes sur les prix et sur les bulles : prix des biens et services et encore plus prix des actifs dont les bulles éclateraient si les Banques centrales devaient juguler une inflation significative par une politique monétaire restrictive.

Sommaire

1. L’inflation en mode Janus : prix des biens et services / prix des actifs p.3 1.1. Inflation et biais de lecture : effet de base, inflation mesurée / inflation ressentie p.5 1.2. Une inflation peut en cacher une autre : les subtilités de l’inflation sous-jacente p.7 1.3. L’inflation des actifs financiers et immobiliers p.9 2. Prospective de l’inflation sur biens et services: quelques scénarios p.14 3. De la possibilité d’une bulle… ou la nouvelle controverse de Valladolid ! p.20 ISSN 2563-9234

Documents joints

Partenaires

Banque Scotia Ministère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !