Revue des Dialogues Inter-Régionaux

Le régionalisme international à l’épreuve des crises : quelle résilience ?

Date limite : mi-août 2022

Descriptif

« Crise économique », « crise de la dette », « crise du multilatéralisme », « crise du politique », « crise migratoire », « crise environnementale », « crise sanitaire », « crise ukrainienne »… autant de problèmes qui nourrissent le sentiment que nous vivons constamment « une crise » ou « en crise » et que nos institutions politiques, dont les organisations régionales, sont mises en péril.

Notion largement répandue, la crise plus précisément qualifie l’état d’un système qui connait un trouble profond, subit un choc, voire une rupture et en est déstabilisé, déséquilibré. Néanmoins, d’un dérèglement peut naître un changement : la crise présente alors l’opportunité de réinventer, redéfinir, reconstruire.

Le présent numéro ambitionne de s’attarder sur cette notion de crise et de l’étudier à l’aune du phénomène du régionalisme. Les chercheurs intéressés sont dès lors invités à soumettre des contributions investiguant cette idée de crise sous l’angle, notamment, de sa signification, sa construction, ses composantes, son impact, son potentiel de changement sur le régionalisme, l’interrégionalisme ou sur une organisation régionale particulière.

Échéanciers et procédures

Les chercheurs souhaitant soumettre un article pour ce quatrième numéro de la Revue sont invités à transmettre leur abstract à l’adresse jcrd@uliege.be pour la mi-août 2022. La longueur de l’abstract doit être en 300 et 500 mots (incluant une réflexion théorique et méthodologique) hors références, et doit être accompagné de 3 à 5 mots-clés pertinents décrivant la contribution, ainsi que d’une biographie d’environ 150 mots.

Les chercheurs dont l’abstract aura été retenu seront recontactés fin août et seront invités à nous faire parvenir leur article pour le 6 janvier 2023. Celui-ci peut être rédigé en français ou en anglais et ne peut excéder 8000 mots, hors abstract, références, bibliographie et biographie. Davantage d’informations quant aux consignes de rédaction sont accessibles via ce lien :
https://popups.uliege.be/2593-9483/index.php?page=instructions

Date limite de soumission de propositions : mi-août 2022

  • Les personnes pour qui leurs propositions seront retenues devront faire parvenir leurs articles d’ici le 6 janvier 2023.

Veuillez consulter le document en pièce jointe pour tous les détails.

Version anglaise: https://ceim.uqam.ca/db/IMG/pdf/extended_call_for_papers_journal_of_cross_regional_dialogues_no_4_2023.pdf

Version française: https://ceim.uqam.ca/db/IMG/pdf/prolongation_appel_a_contributions_revue_de_dialogues_inter-re_gionaux_no4_2023.pdf

 

Partenaires

Banque Scotia Ministère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !