La Zone de libre-échange des Amériques : autopsie d’un échec

No 04-42. Décembre 2004, 20 décembre 2004, Dorval Brunelle

Autant, à peine conclues les négociations commerciales bilatérales entre le Canada et les États-Unis d’Amériques (EUA), en 1987, le Canada a pu se sentir embarrassé face au projet des EUA d’entamer aussitôt des négociations de libre-.échange avec le Mexique, autant le Mexique, à son tour, pour des raisons apparentées, a pu se montrer réticent face au projet de Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA) que les EUA entendaient lancer une fois conclues les négociations de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) en 1993. Mais une fois ces réserves surmontées, les deux ont souscrit de plein gré à l’ambitieux projet des EUA de rassembler une « communauté des démocraties » à la grandeur des trois Amériques, avec le résultat qu’ils ont l’un et l’autre agi comme fer de lance du projet en amorçant chacun de leur côté des négociations, d’abord avec le Chili, ensuite avec plusieurs autres partenaires d’Amérique. latine et des Caraïbes, alors que la Maison blanche, faute d’obtenir le renouvellement de l’Autorisation de la promotion commerciale (APC), avait les mains liées en attendant que le Congrès accède à sa demande. (Suite dans le document joint)

Documents joints

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !