La ZLEA après Quito

1 décembre 2002, Dorval Brunelle

On ne peut pas se fier à la deuxième ébauche d’accord portant création de la Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA) diffusée au lendemain de la réunion ministérielle de Quito pour évaluer le travail effectué par les négociateurs depuis le Sommet de Québec, essentiellement parce que cette ébauche ne semble pas à ce point différente de la précédente qu’on puisse établir un bilan sur la seule base d’une comparaison entre les deux versions. Cela est-il dû au fait que cette version-ci ne reflète pas l’état véritable des pourparlers ou cela est-il dû au fait que les enjeux des négociations n’ont pas grand chose à voir avec l’ébauche en tant que telle pour le moment essentiellement parce que les négociations ont quitté le terrain des querelles de formulation pour passer à un niveau plus politique? Cela reste à voir. Cependant, il n’est pas indispensable de recourir à l’ébauche pour tracer un bilan de la septième Réunion des ministres du commerce des Amériques tenu à Quito en Équateur à la fin octobre, car on peut le faire en procédant autrement et en situant l’événement dans un contexte plus large déterminé par trois ordres de facteurs. Le premier facteur, celui qui est le plus déterminant, tient au repositionnement stratégique effectué par la Maison Blanche en matière de politique commerciale, le deuxième, à l’évolution de la négociation en tant que telle, et le troisième, à la montée des oppositions politiques et sociales au projet de ZLEA dans les Amériques. (Suite dans le document joint)

Documents joints

Partenaires

Banque Scotia Ministère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !