La fin du «Géoblocage» et l’introduction de la «Blockchain» dans les échanges et la distribution décentralisés de biens et services culturels en ligne

Volume 11, numéro 5, juin 2016, 22 juin 2016, Destiny Tchéhouali

Résumé analytique La chronique de ce mois de juin 2016 examine les récentes réformes en matière de commerce électronique et de régulation des services de médias audiovisuels au sein de l’Union européenne. Notre analyse porte dans un premier temps sur les mesures relatives à la fin du géoblocage de contenus culturels, fondé sur le lieu de résidence ou la nationalité. Nous nous interrogeons notamment sur les incidences de ces mesures sur les pratiques anticoncurrentielles des plateformes numériques américaines ainsi que sur la remise en cause du principe de territorialité du droit d’auteur. Nous traitons ensuite des dispositions prises récemment par certains gouvernements en France, en Europe et au Canada pour faire contribuer les plateformes de vidéo à la demande au financement de la création et de la production audiovisuelles, notamment à travers des quotas, des taxes et des crédits d’impôts. Enfin, Olivier Dagenais traite également dans ce numéro de la technologie de la blockchain, en décrivant ses apports potentiels au secteur culturel, à travers les possibilités de désintermédiation des échanges, d’authentification et de rémunération directe des artistes, pour l’exploitation ou la consommation en ligne de leurs œuvres. Bonne lecture!

Documents joints

Table des matières Réformes en matière d’e-commerce en Europe : Les enjeux de règlementation du géoblocage de contenus, p.2 Taxes, quotas ou crédits d'impôts : Comment faire contribuer les plateformes de VOD au financement de la création et à la production audiovisuelle locale/nationale, p.7 La blockchain : l'étape ultime de la redistribution décentralisée et désintermédiée des revenus aux artistes ? p.11

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !