Grammaire de l'institution

La création des institutions républicaines comme instruments de gouvernement

Jeudi le 31 octobre 2013 à 17h30, Salle A-M204 Bibliothèque centrale de l’UQAM

Résumé

La création des grandes institutions révolutionnaires obéissent à un dessein précis : 1) fortifier l’esprit public, 2) régénérer les mœurs, 3) développer le progrès des sciences et des arts, afin de lier la dimension politique à la dimension morale.
Devant la prépondérance de l’économie politique, prépondérance à laquelle les Idéologues sont bien loin d’être hostiles, encourageant au contraire son développement, le défi alors, comme sans doute aujourd’hui, est de trouver un moyen d’accorder intérêt public et intérêts privés de telle sorte que tous les citoyens, pourvu qu’ils soient industrieux et observateurs des lois, jouissent des fruits de leur travail et profitent de la prospérité générale.

Ce moyen, les Idéologues pensent le trouver, entre autres, dans les institutions culturelles prises comme instruments de gouvernement. J’invoquerai trois exemples, au cœur de ce dispositif.
1- La création du Conservatoire des arts et métiers (qui répond à la création du Muséum d’Histoire naturelle) ; 2- Le journal des Idéologues, La Décade, exemple qui illustre de quel ordre est ce pouvoir tout nouveau qui se met en place, le pouvoir de la presse ; 3- la création en Égypte par Bonaparte de l’Institut, exemple beaucoup plus pragmatique et aussi plus directement politique, qui a de plus pour lui la sanction du succès historique.

CONFÉRENCIÈRE: Josiane Boulad-Ayoub, professeure émérite de philosophie moderne et politique, UQAM

AVOCAT DU DIABLE: Joseph Yvon Thériault, professeur de sociologie, titulaire de la Chaire MCD, UQAM

QUAND: Jeudi le 31 octobre 2013 à 17h30

LIEU: Salle A-M204, Bibliothèque centrale de l’UQAM

ENTRÉE LIBRE

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !