La Coupe du monde de football au Qatar : chronique d’un échec annoncé?

Jeudi 17 novembre 2022, 12h30-14h00, Salle Pierre-Filiatrault (R-3570)

Pour s’inscrire

Jeudi 17 novembre, 12h30 – Salle Pierre Filiatrault (R-3570)

Le 20 novembre 2022, la Coupe du monde de football débutera dans l’émirat du Qatar. Le simple fait qu’elle ait lieu à cette époque de l’année et non au début de l’été, comme c’est normalement le cas, indique à quel point cet évènement sort de l’ordinaire. Ce décalage est dû aux conditions climatiques de l’émirat, peu propices à la pratique du ballon rond. À quelques semaines du coup d’envoi, les critiques, voire les appels au boycott, se multiplient, et ce n’est pas seulement pour des raisons météorologiques. Selon plusieurs rapports d’ONG spécialisées dans les droits de la personne, la construction des stades pour l’évènement a en effet coûté la vie à des milliers de travailleurs, pour la plupart immigrés.  En outre, ces grands stades climatisés constituent aux yeux de beaucoup un non-sens dans un contexte de lutte contre les changements climatiques. À cela s’ajoutent les problèmes posés par l’accueil, par un pays 150 fois plus petit que le Québec, de centaines de milliers de visiteurs qui viendront spécialement assister à la Coupe du monde, ainsi que l’épineuse question du traitement de la communauté LGBTQ+ par le gouvernement qatari.

Pour discuter de ces enjeux et des critiques qui s’élèvent et tenter de comprendre pourquoi l’organisation du Mondial a été attribuée au Qatar, l’Observatoire de géopolitique propose une table ronde rassemblant plusieurs expert.es du sport ou du Moyen-Orient, dont :

  • Meeker Guerrier, chef d’antenne à Noovo et journaliste sportif
  • Maelys Druilhe, doctorante en science politique, UQAM, chercheure à l’Observatoire de géopolitique et ancienne athlète de haut niveau
  • Sami Aoun, professeur émérite, École de politique appliquée, Université de Sherbrooke et directeur, Observatoire sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord
  • Mohamed Reda Khomsi, professeur, ESG, UQAM, expert en tourisme et en économie du sport

Animation par Yann Roche, titulaire par intérim de la Chaire Raoul-Dandurand, professeur en géographie, UQAM et spécialiste de la géopolitique du sport.

Pour plus de détails, consultez le site de la Chaire Raoul-Dandurand.

 

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !