La Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles et l’interface culture – commerce

Diversité culturelle, identités et mondialisation, 2008, 1 août 2008, Gilbert Gagné

Gagné, Gilbert, « La Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles et l’interface culture – commerce », dans G. Lachapelle (dir.), Diversité culturelle, identités et mondialisation, Les Presses de l’Université Laval, Québec, 2008, pp. 77-89. Résumé : Sous la direction de Guy Lachapelle Le 18 mars 2007, la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles de l’Unesco est entrée en vigueur. Cette convention a pour objectif de donner aux États un outil leur permettant de mieux protéger leur identité culturelle. L’ouvrage a pour premier objectif d’offrir une réflexion sur les enjeux qui ont entouré cette ratification et qui toucheront sa mise en œuvre. Les réflexions proposées ont été présentées lors d’un symposium organisé par l’Association internationale de science politique à l’automne 2006, à Montréal, afin non ­seulement d’évaluer le chemin parcouru – depuis l’idée force d’enchâsser dans un document certaines règles visant à protéger les cultures nationales ou régio­nales contre une certaine marchandisation des produits culturels –, mais d’envisager certaines perspectives d’avenir une fois la convention adoptée. Plusieurs pays ont mis en place des outils réglementaires et l’objectif de la convention est justement d’aider les États à se doter de cadres juridiques permettant la mise en valeur de toutes les cultures. Mais le grand défi pour les chercheurs et le droit international sera d’évaluer si cette convention est un outil efficace et de mesurer son effet comme outil de promotion et de sauvegarde des cultures du patrimoine mondial. Ont collaboré à cet ouvrage Anja Brunner, Jacques Chagnon, John Coakley, Lydia Deloumeaux, Ahmed Djoghlaf, Clément Duhaime, Cem Utku Duyulmus, Gilbert Gagné, Jacinthe Gagnon, Micheline Labelle, Guy Lachapelle, Jean Laponce, Justine Boulais Laurier, Bruno Maltais, Jacques Paquette, Stéphane Paquin, Anne-Marie Robert et Nina Beatriz Stocco Ranieri. Achetez le livre sur Les presses de l’Université Laval

Documents joints

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !