Jacques Lévesque nommé professeur émérite au Département de science politique

JLevesqueEmertite.jpg Membre fondateur du Département de science politique, qu’il a dirigé durant ses trois premières années (1969-1972), Jacques Lévesque est un spécialiste mondialement reconnu de la politique étrangère de l’URSS, puis de la Russie. Qu’il s’agisse des universités Columbia et Harvard aux États-Unis, de l’École des hautes études en sciences sociales de Paris, ou de l’Institut Gramsci de Rome, nombre d’institutions universitaires ont fait appel à ses connaissances à une époque où la compréhension de la dynamique politique de l’URSS était névralgique.

Chercheur chevronné dont les travaux ont été soutenus par de nombreux organismes subventionnaires, Jacques Lévesque a fondé notamment le Centre d’études des politiques étrangères et de sécurité (CEPES) à l’UQAM. Au cours de sa carrière de plus de 40 ans, il a publié une quantité considérable d’ouvrages et d’articles scientifiques, pour la plupart consacrés à l’Union soviétique, qui ont été traduits dans plusieurs langues. Ces importantes contributions lui ont valu nombre de distinctions, dont l’élection à la Société royale du Canada (1982), la prestigieuse bourse de recherche Killam (1992-1994) et les titres de Chevalier de la Légion d’honneur en France (2000), de Chevalier de l’Ordre National du Québec (2002) et de membre de l’Ordre du Canada (2005).

L’expertise de Jacques Lévesque a été souvent sollicitée par les décideurs politiques. Il fut membre de la Délégation canadienne à la Commission mixte canado-soviétique pour les échanges généraux (1972-1973), conseiller spécial auprès de l’Ambassade du Canada aux Nations-Unies (1984,1988) et expert-conseil invité auprès du Secrétaire d’État aux Affaires extérieures du Canada dans les années 80. Excellent vulgarisateur, ses avis furent également sollicités à maintes reprises par les médias.

Premier doyen de la Faculté de science politique et de droit de l’UQAM, de 1999 à 2005, Jacques Lévesque a conduit à terme les recherches d’une vingtaine d’étudiants de maîtrise et de doctorat.

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !