Intérêts miniers étrangers et mobilisations communautaires au Pérou : une nouvelle poudrière?

No 05-05. Février 2005, 14 février 2005, Myriam Laforce

Myriam Laforce, « Intérêts miniers étrangers et mobilisations communautaires au Pérou : une nouvelle poudrière ? », Chronique des Amériques, Observatoire des Amériques, no 5, février 2005.
L’Amérique latine a dernièrement été le théâtre de multiples contestations populaires contre la mainmise des intérêts étrangers sur les ressources naturelles de la région. Les exemples les plus connus incluent la lutte de Cochabamba, en Bolivie, contre la privatisation des services de distribution d’eau, celle des communautés équatoriennes en réponse aux désastres environnementaux laissés par les opérations de Texaco dans ce pays, et la plus récente mobilisation au Chili contre le projet minier Alumysa de la compagnie Noranda. Par ailleurs, au cours des dernières semaines, deux entreprises minières canadiennes ont fait face à de vives protestations, l’une au Mexique, pour cause d’opérations illégales, et l’autre au Guatemala, en raison de violations présumées des droits des peuples autochtones, ayant résulté dans l’assassinat par les forces de l’ordre de deux manifestants le 11 janvier 2005. (Suite dans le document joint)

Documents joints

Partenaires

Banque Scotia Ministère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !