Georg Lukács et la critique des rapports sociaux en démocratie capitaliste

Mercredi 26 avril 2023, 14h00-16h00, en ligne

Georg Lukács (1885-1971) est l’un des philosophes marxistes les plus connus. Pourtant, dans le monde francophone on commence à peine à avoir accès à l’ensemble de ses oeuvres. Quoi qu’il en soit, l’année 2023 marque le centième anniversaire du livre le plus célèbre et controversé de Lukács, Histoire et conscience de classe. Cet ouvrage a profondément marqué les sciences sociales au xxe siècle, mais aussi la philosophie existentialiste d’inspiration phénoménologique comme en témoigne Maurice Merleau-Ponty dans Les aventures de la dialectique. L’ exposé cherche à illustrer la richesse et l’actualité de la pensée philosophico-politique de Georg Lukács. Que ce soit à travers l’idée de totalité, l’importance accordée à la méthode dialectique, le rôle de la subjectivité révolutionnaire ou encore les concepts de réification, d’aliénation ou de conscience adjugée, le legs philosophique de Lukács est immense. Actuellement, la démocratie et le projet socialiste sont de plus en plus menacés par le capitalisme néolibéral et des tendances politiques réactionnaires. Un retour critique sur la pensée humaniste et révolutionnaire de Lukács me semble, dans ces circonstances, plus urgent que jamais.

Conférencier

Omer Moussaly est titulaire d’un doctorat en science politique de l’Université du Québec à Montréal (2014) et a obtenu un deuxième doctorat en philosophie à l’Université Laval (2022), explorant les sources antiques qui sous-tendent la pensée républicaine d’Algernon Sidney. Sa première thèse porte sur les accents libertaires de la pensée d’Antonio Gramsci. Ses travaux de recherche traitent principalement des idées politiques et de la théorie critique. Il a été chercheur postdoctoral auprès de la Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique (UQAM) et poursuit actuellement des activités de recherche auprès de la même institution où il a rejoint l’IEIM et le CEIM en tant que chercheur associé.

Modérateurs

Violaine Lemay, professeure titulaire, UdeM, Centre de recherche en droit public
William Thierry Tonye Bayiha, journaliste, animateur de l’émission « Accents du Sud » CISM893, chercheur doctoral, UdeM

Pour participer 

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !