Évolution des politiques migratoires au Mexique au cours de la période 2000 – 2012, ou comment la migration est progressivement abordée dans une approche de sécurité nationale

Volume 15, numéro 7, octobre 2015, 12 octobre 2015, Jean Clot, Germán Martínez Velasco

Résumé Dans cette chronique, il s’agit d’examiner quelles ont été les réalisations du gouvernement mexicain en matière de politique migratoire à partir du début des années 2000. On peut en effet observer durant le mandat de Vicente Fox (2000-2006) une série de changements en vue d’améliorer la gestion des flux migratoires, flux qui ont augmenté considérablement pendant la même période. Rappelons que le Mexique n’est pas seulement un pays d’émigration, mais également d’immigration et de transit pour un nombre croissant de personnes en provenance d’Amérique centrale (Guatemala, Honduras et Salvador principalement). Ces réformes, qui se poursuivent pendant le sexennat de Felipe Calderón (2007-2012), se traduisent par diverses actions visant à augmenter la sécurité sur le territoire national, à faciliter la circulation des personnes, à faire respecter les droits de l’homme, tout en opérant certaines transformations au niveau législatif. Nous proposons donc d’analyser ces mesures et de mettre en relief leurs forces et leurs limitations. Mots-clés: Mexique; politiques migratoires; migration centraméricaine; sécurité; droits de l’homme Resumen En esta crónica, examinamos cuales han sido las acciones del gobierno mexicano en materia de política migratoria a partir de inicios de los años 2000. Se puede observar durante el mandato de Vicente Fox (2000-2006) una serie de cambios para mejorar la gestión de los flujos migratorios, los cuales crecieron considerablemente durante el mismo periodo. Recordemos que México no es sólo un país de emigración, sino también de inmigración y tránsito para un número creciente de personas que provienen de América Central (principalmente de Guatemala, Honduras y Salvador). Dichas reformas continuaron durante el sexenio de Felipe Calderón (2007-2012) y se tradujeron en diversas acciones que pretendían aumentar la seguridad en el territorio nacional, agilizar la circulación de las personas, fomentar los derechos humanos de los migrantes, efectuando ciertas transformaciones a nivel legislativo. Proponemos, entonces, analizar estas medidas y poner de relieve sus fuerzas y debilidades. Palabras claves: México; políticas migratorias; migración centroamericana; seguridad; derechos humanos

Documents joints

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !