Conférence de Mohamed-Chérif Ferjani

Démocratie, et diversité culturelle et religieuse

Jeudi 12 octobre, de 12h30 à 14h, salle A-1340, Pavillon Hubert-Aquin (UQAM)

Conférencier : Mohamed-Chérif Ferjani Politologue et professeur émérite des Université (classe exceptionnelle) à l’Université Lyon2. Lyon2. Directeur d’un programme de recherche et de formation à la diversité culturelle et religieuse et aux droits humains au Timbuktu Institute for Peace Studies à Dakar, membre du laboratoire Dirasset (Université de Tunis), responsable d’un groupe de recherche sur la radicalisation violente dans le pourtour de la méditerranée et en Afrique subsaharienne. Président de la séance : Rachad Antonius Sociologue et professeur à l’Université du Québec à Montréal. Membre du Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté de l’UQAM Organisatrice : Mounia Ait Kabboura Les humains présentent la double caractéristique d’être différents, voire opposés au point de devenir des « loups » les uns pour les autres, et de ne pouvoir vivre leur humanité qu’en groupes. Comment concilier alors la diversité et l’antagonisme avec le besoin de vivre ensemble ? Dans les sociétés non ou pré démocratiques, la gestion de la diversité était tributaire des rapports de forces bruts, seul moyen pour soumettre les populations minoritaires ou dominées à la volonté des groupes hégémoniques. La modernité a abouti à des systèmes qui proposent de résoudre ces questions en tenant compte des droits des minorités. Or, l’installation et la sédentarisation de populations dont la trajectoire n’a rien à voir avec les processus qui ont présidé à la genèse des modèles et des équilibres sur lesquels reposent ces systèmes, placent les décideurs, les idéologues et les acteurs socio-politiques devant un dilemme : Faut-il prendre en compte les spécificités identitaires des nouvelles composantes des sociétés en question? Ou, au contraire, faut-il les ignorer et maintenir les modèles socio-culturels et politiques de ces sociétés tels qu’ils sont, et demander aux populations qui sont issues des flux migratoires de s’y adapter, en renonçant à leurs particularismes, comme condition préalable à leur intégration ? Est-ce qu’il est possible d’envisager une solution de façon à sauver les acquis de la démocratie et les droits humains sans verser dans la xénophobie, le refus de l’altérité et le rejet des populations que la mondialisation oblige à suivre le mouvement des richesses pour sauver leur vie ? M. Ferjani abordera l’ensemble de ces questions en puisant dans sa connaissance intime des problématiques de l’intégration et du racisme en France ainsi que des ressorts idéologiques de l’islam politique. Cette réflexion débouchera sur l’importance de la laïcité en tant que conception éthique, politique et juridique se situant au-delà des appartenances et des fidélités particulières de toute sorte, pour garantir à chacun le respect de son choix identitaire dans le cadre d’un vivre ensemble.

Co-organisé par la Chaire UNESCO d’études des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique (UQAM) et le Département de sociologie de l’UQAM.

Documents joints

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !