Commerce et sécurité seraient-ils devenus les deux faces d’une même médaille ?

1 août 2004, Yves Bélanger (1952-2014)

1992 : un accord signé alors que les brumes de la guerre froide n’étaient pas encore dissipées Techniquement, les signataires de l’ALÉNA se sont entendus pour ne pas soumettre le champ de la défense et de la sécurité nationale aux règles du traité. En fait l’accord prévoit la reconduction d’un cadre négocié entre le Canada et les États-Unis dans un contexte où les impératifs de la guerre froide justifiaient à la fois le déploiement d’installations militaires sur le territoire canadien et la mise en commun des ressources propres à l’économie de défense. Ce cadre établi principalement sur les bases de l’Accord canado-américain sur le partage de la production de défense (DPSA) signé en 1956 et de l’Accord sur le partage du développement industriel pour la défense conclu quant à lui en 1963 fixait, pour les entreprises canadiennes, des modalités d’accès au marché militaire américain qui continuent, aujourd’hui, de conférer à celles-ci un statut privilégié aux États-Unis. Trente ans avant la signature de l’ALÉNA, les échanges de produits militaires échappaient déjà à plusieurs mesures protectionnistes, incluant le Buy America Act , en venant même à reconnaître le statut de fournisseur local aux États-Unis à des dizaines d’entreprises canadiennes, leur conférant ainsi un avantage concurrentiel indéniable L’article complet se trouve en pièce jointe.

Documents joints

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !