En route vers la CdP26 | Table ronde présentée par l’ISE, le RIISQ et l’IEIM

Code rouge pour le climat

Jeudi 21 octobre 2021, 13h30, en ligne

Les changements climatiques ne sont plus une menace lointaine et hypothétique, ils sont une réalité qui se manifeste aujourd’hui et maintenant, comme en témoignent les nombreux incendies de forêt, vagues de chaleur et inondations qui ont eu cours partout sur la planète cet été. Le premier tome du 6e rapport du GIEC publié au mois d’août dernier, portant sur les bases physiques du climat, le souligne d’ailleurs à grands traits : l’empreinte humaine dans les systèmes climatiques est sans équivoque et ses effets délétères continueront à se manifester bien après une éventuelle et nécessaire diminution drastique des émissions de GES. Selon le rapport, limiter la hausse de la température globale à 1,5 °C – cible arrêtée lors de l’Accord de Paris en 2015 – est encore possible, mais l’humanité n’est pas du tout engagée dans cette voie.

Quels sont les faits saillants de ce plus récent rapport du GIEC? Pourquoi les constats du GIEC, sans cesse répétés et toujours plus alarmants les uns que les autres, ne trouvent-ils pas l’écho nécessaire au sein de la classe politique et dans la population en général? Ce sixième rapport, celui de la dernière chance selon certains, fera-t-il réagir et pousser à de véritables actions climatiques l’ensemble des responsables politiques?

Des spécialistes sur divers aspects des changements climatiques livreront leurs impressions et échangeront sur ces questions lors de cette table ronde présentée par l’Institut des sciences de l’environnement, le Réseau Inondation Intersectoriel du Québec et l’Institut d’études internationales de Montréal.

Panélistes :
Philippe Gachon | Directeur du RIISQ
Élisabeth Abergel | Professeure au département de sociologie UQAM
Mark Purdon | Titulaire de la Chaire sur la décarbonisation
Nadia Lemieux | Étudiante à la maîtrise en sociologie UQAM

Animation :
Éric Pineault | Directeur du comité scientifique ISE

Le jeudi 21 octobre, 13h30 à 15h30
L’entrée est libre, l’inscription est requise.
https://uqam.zoom.us/webinar/register/WN_8Ul1lwKcQuKFj8aMnpMiPw

Voir aussi : Communiqué de presse, 14 octobre 2021

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !