Biosécurité et risque pandémique : quelles avenues théoriques ?

Ce document a été rédigé par Gauthier Mouton, candidat au doctorat en science politique à l’UQAM, 27 avril 2020, 27 avril 2020, Gauthier Mouton

«Cet article vise à analyser l’intégration d’un enjeu de santé (la pandémie) dans le champ de la sécurité nationale et internationale et de ses effets sur la gouvernance de la sécurité. Relevant d’un enjeu global, le risque pandémique s’inscrit dans le registre de la sécurité collective car il requiert un dispositif permettant d’articuler les réponses nationales avec un dispositif plus global afin d’assurer à la fois une indispensable coopération entre les États (accords frontaliers, transferts de matériels médicaux, échanges économiques, etc.) et une certaine coordination des actions.» […] «Si les États disposent des ressources et des moyens suffisants pour endiguer la propagation de la COVID-19, on assiste également à un repli sur les États-nations et, dans une certaine mesure et selon des contextes spécifiques, à un renforcement de leur légitimité. La pandémie due au coronavirus a aussi semblé renverser, temporairement et dans l’urgence, la hiérarchie habituelle vis-à-vis des menaces classiques. En effet, si les risques biologiques font passer l’humain au premier plan, ceux-ci ont également des répercussions sur plusieurs autres secteurs, en particulier politique (confiance dans les institutions) et économique (restrictions à la mobilité internationale, faillites, etc.).» Découvrez le texte complet, publié dans le cadre de la série Regards de l’IEIM | COVID-19, en pièce jointe. Auteur Gauthier Mouton L’auteur tient à remercier le professeur David Morin pour la correction de la première version de ce texte.

Documents joints

 

Partenaires

Banque Scotia Ministère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !