Valériane Thool

Candidate au doctorat en sciences juridiques , Cotutelle internationale entre l’Université Toulouse 1 Capitole et l’Université du Québec à Montréal
Valériane Thool est doctorante en cotutelle internationale entre l’Université Toulouse 1 Capitole et à l’Université du Québec à Montréal. Ses recherches portent sur le droit des investissements étrangers et la protection de la biodiversité marine. Elle est détentrice d’une Licence de droit (2012), d’un Master 1 en droit international, européen et comparé (2013), et d’un Master 2 en droit international et comparé (2014), durant lequel elle a écrit un mémoire de recherche sur la protection de la biodiversité marine en droit international. Valériane a un Certificat d’assiduité de l’Académie de droit international de La Haye (2014). Depuis septembre 2017, Valériane est la responsable recherche et contenu à l’Institut d’études internationales de Montréal, dans lequel elle participe au volet Think Tank de l’Institut et est la responsable édition IEIM au sein du Magazine Sans Frontières sur l’analyse internationale. Elle a enseigné en master et en licence en France, en Contentieux international, Institutions internationales et européennes ; elle a ensuite donné des charges de cours à l’UQAM et à l’Université de Sherbrooke en droit international et droit de l’Union européenne. Elle est maintenant chargée de cours à forfait à la faculté de droit de l’Université de Sherbrooke. Avant cela, elle a fait des stages dans les cabinets d’avocats Hascoet et Associés à Paris et Jimenez, Graffam & Lausell à Puerto Rico. Valériane a participé à de nombreuses manifestations académiques et scientifiques, comme la World Conference on Marine Biodiversity en mai 2018, la Conférence des 200 ans de l’Université de Varsovie en 2016, et a été invitée plusieurs fois dans des conférences au Mexique et en Colombie. Plus récemment, elle a présenté ses recherches dans le cadre des Rendez-vous Gérin-Lajoie. Très impliquée dans le milieu des internationalistes, Valériane a participé, coaché puis jugé dans plusieurs compétitions de plaidoiries en droit international, à l’instar du Concours Willem C. Vis en arbitrage international, le Concours Jessup en droit international public et le Concours Charles-Rousseau en droit international public également. Elle a été élue au Conseil d’administration du Réseau francophone de droit international en 2018, qui organise le Concours Charles-Rousseau et est depuis la trésorière de cette association. Elle s’occupe aussi du recrutement au sein de la Simulation de l’OACI à Montréal depuis septembre 2017. Elle a reçu le prix de Major de promotion de son Master 2 et est boursière de l’Institut d’études internationales de Montréal (2018 ; 2019).

Publications et activités

Imposer un devoir de vigilance aux multinationales

Actualités UQAM, 7 mai 2024, Valériane Thool

,

Does the UN Model Still Work? Challenges and Prospects for the Future of Multilateralism

Découvrez les contributions de nos expert.es, 15 décembre 2022, Kim Fontaine-Skronski, Valériane Thool, Michèle Rioux, Henri-Paul Normandin, Guy Saint-Jacques

| Un texte de François Audet, Caroline Coulombe, David Morin, Diane Alalouf-Hall, Gauthier Mouton et Valériane Thool, chercheurs à l'OCCAH

Déconfinement : il n’y a pas de solution parfaite

L’article est paru dans La Conversation, le 28 mai 2020, 28 mai 2020, François Audet, Caroline Coulombe, Diane Alalouf-Hall, David Morin, Gauthier Mouton, Valériane Thool

| Un texte de François Audet, Caroline Coulombe, David Morin, Gauthier Mouton, Diane Alalouf-Hall et Valériane Thool, chercheurs à l'OCCAH

La gestion de la crise de la COVID-19 : Analyse comparative des mesures de déconfinement de 8 pays

Le texte a été publié le 17 mai 2020, 17 mai 2020, François Audet, Caroline Coulombe, Diane Alalouf-Hall, David Morin, Valériane Thool, Gauthier Mouton

| Un texte de Diane Alalouf-Hall et Valériane Thool, avec la collaboration de Caroline Coulombe, chercheures à l’OCCAH

Covid-19 : mieux comprendre la gestion de l’épidémie au Japon

Le texte a été publié le 22 avril 2020, 22 avril 2020, Diane Alalouf-Hall, Valériane Thool

, | Dans le cadre du volet think tank de l’IEIM

Protection de l’environnement et changements climatiques au Canada

Le premier document de recommandations politiques a été publié le 31 octobre 2019, 31 octobre 2019, Valériane Thool

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !