Christina Popescu

Christina Popescu est doctorante en psychologie sociale à l’Université du Québec à Montréal. Passionnée par les questions environnementales et les enjeux de justice sociale, ses intérêts de recherche portent sur les changements climatiques et l’écoanxiété, la solastalgie et le deuil environnemental, ainsi que sur la résilience en situation de stress climatique. Elle s’intéresse également à l’approche humaniste-existentielle en psychologie, tentant de l’intégrer à ses recherches et dans sa pratique clinique future. En parallèle, elle est également assistante de recherche en psychologie I/O depuis octobre 2018 et travaille sur une étude évaluant la perception d’écoblanchiment (greenwashing) dans les offres d’emploi. Auparavant, Christina a complété une maîtrise en science politique à l’Université du Québec à Montréal et un certificat en coopération internationale à l’Université de Montréal. À l’aide d’une approche intersectionnelle, elle a analysé, dans son mémoire, les enjeux d’accaparement des terres prenant place en Afrique de l’Ouest et leurs conséquences sur les femmes et la sécurité alimentaire des ménages. Elle a aussi effectué un stage de solidarité internationale au Togo dans le domaine de l’égalité hommes-femmes en 2013. Christina a été auxiliaire d’enseignement pour plusieurs cours en science politique, ainsi qu’auxiliaire de recherche auprès du Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS). Elle a également été récipiendaire des bourses FARE pour les années 2013-2014 et 2014-2015. Avant de poursuivre ses études au doctorat, elle a travaillé pour les organisations non gouvernementales Équiterre et Food Secure Canada. De septembre 2018 à décembre 2020, Christina a agi à titre de responsable communication et réseaux sociaux à l’Institut d’études internationales de Montréal.

Publications et activités

COVID-19 et la lutte aux changements climatiques

Texte rédigé par Christina Popescu, candidate au doctorat en psychologie sociale à l’UQAM et responsable des communications et réseaux sociaux à l’IEIM, 30 mars 2020, Christina Popescu

COVID-19 : entretenir sa santé mentale par temps de crise sanitaire

Texte rédigé par Christina Popescu, candidate au doctorat en psychologie sociale à l’UQAM et responsable des communications et réseaux sociaux à l'IEIM, 23 mars 2020, Christina Popescu

| Christina Popescu est responsable des communications et des réseaux sociaux à l'IEIM et étudiante au doctorat en psychologie à l'UQAM

Un entretien au sujet de l’éco-anxiété

L'article est paru dans Actualités UQAM le 4 novembre 2019, 5 novembre 2019, Christina Popescu

Partenaires

Banque Scotia Ministère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !