Mathieu Perron-Dufour

Professeur agrégé, Département des sciences sociales, Université du Québec en Outaouais
Mathieu Dufour est un économiste et professeur agrégé au Département des sciences sociales à l’Université du Québec en Outaouais depuis 2015. Auparavant, il a occupé un poste de professeur au John Jay College of Criminal Justice (City University of New York). Mathieu a reçu son doctorat en sciences économiques de l’Université du Massachusetts, Amherst, avec une thèse analysant les dynamiques des crises financières internationales. Ses recherches portent particulièrement sur des questions touchant aux politiques publiques, comme la distribution du revenu, les crises économiques ou la politique commerciale. Il collabore également aux activités de l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques en tant que chercheur et fait partie du comité éditorial de la revue Studies in Political Economy.

Enseignements et expériences professionnelles

Cours enseignés à l’Université du Québec en Outaouais :

o Économie contemporaine (ecn 1533),
o Problèmes socio-économiques contemporains du sud (dev 1093),
o Commerce et développement (ecn 1493),
o Économie du développement (dev 1043),
o Aspect socio-économiques du développement international (dev 6243),
o Économie dans une perspective historique (ecn 1593),
o Macroéconomie II – Croissance, fluctuations et crises (ecn 1583),
o Activité thématique en sciences sociales (microéconomie institutionnaliste avancée) (SSO 1073).

Recherche et expertise

– Politiques publiques (en particulier politique commerciale, monétaire et finances publiques)
– Distribution du revenu (en particulier la rémunération du travail)
– Crises financières internationales
– Système économiques alternatifs (en particulier planification démocratique et transition écologique)

Prix et bourses

– Développement savoir, CRSH (juillet 2020), « Concevoir la planification démocratique de l’économie à partir de la couverture des besoins de base », co-chercheur (chercheur principal : Simon Tremblay-Pepin (Université St-Paul)), 73 392$.

– Subvention connexion, CRSH (janvier 2020), 24 250$, pour l’organisation de la conférence internationale “La grande transition: construire l’utopie”, avec Audrey Laurin-Lamothe (Université York) comme chercheure principale.

– Subvention connexion, CRSH (mars 2018), 21 185$, pour l’organisation de la conférence internationale “La grande transition: penser la société après le capitalisme”, avec Simon Tremblay-Pepin (Université St-Paul) et Pierre Beaudet (UQO).

– Subvention du Fonds Institutionnel de développement de la recherche et de la création de l’Université du Québec en Outaouais (juin 2017), 10 000$ pour un an, titre du projet: « Évaluation des impacts économiques de l’Accord de libre-échange nord-américain sur le Québec et le Canada ».

– Subvention du CRSH (Juin 2017), $ 65 785, pour deux ans, titre du projet: “Les inégalités spatiales de revenu à l’échelle des voisinages et des régions”, avec Mathieu Charron (UQO) et Richard Shearmur (Mc Gill).

– Subvention du CRSH (Juin 2015), $ 71 387 pour deux ans, titre du projet: “What Do Workers Deserve?: Framing Wage Entitlements in Canadian French- and English-Language Editorials and Op-Eds”, avec Ellen Russell.

Publications

– Le salaire minimum dans le contexte québécois : théorie et résultats empiriques (2021), avec Raphaël Langevin, dans Yves Hallée, Renée Michaud et Patrice Jallette (éds.), La rémunération dans tous ses états, chap. 22, pp. 727-767.

– Using the Market Basket Measure to Discuss Income Inequality from the Perspective of Basic Needs (2021), avec Vivian Labrie et Simon Tremblay-Pepin, Social Indicators Research, Vol. 155, No. 2, p. 455-478.
https://link.springer.com/article/10.1007/s11205-020-02580-9

– Comment planifier l’après-COVID ? Un choix entre austérité et résilience (2021), avec Guillaume Hébert, Institut de recherche et d’informations socioéconomiques, Brochure.

– The Role of Destabilising Expectations in the 2000-2001 Turkish Crisis: A Behavioural Economics Complement to the Financial Fragility Hypothesis (2020), dans Louis-Philippe Rochon et Hassan Bougrine (éds), Economic Growth and Macroeconomic Stabilization Policies in Post-Keynesian Economics, Northampton : Edward Elgar.

– Un projet de planification démocratique pour le Québec (2020), avec Audrey Laurin-Lamothe, Institut de recherche et d’informations socioéconomiques, note de recherche.

– La construction discursive des rapports de force dans les éditoriaux de La Presse: le cas des médecins et des infirmières (2019), avec Audrey Laurin-Lamothe, Relations industrielles / Industrial Relations, Vol. 74, No. 3, 423-444.

– Distribution du revenu et endettement des ménages au Québec (2019), chapitre dans Sébastien Rioux (éd.), Dans le rouge : l’endettement des ménages québécois, Montréal : M éditeur, pp. 65-90.

– Mondialisation et Développement (2019), dans Pierre Beaudet, Dominique Caouette, Paul Haslam et Abdelhamid Benhmade (éds.), Enjeux et défis du développement international : Acteurs et champs d’action, Ottawa : Presses de l’Université d’Ottawa, pp. 81-87.

– Keeping Class in the Conversation in the Age of the 1% (2019), avec Geert Dhondt et Ian Seda, American Review of Political Economy, vol. 13, No. 1.

– Topoï et légitimation des politiques austéritaires : Une étude des éditoriaux de La Presse de 1980 à 2015 (2019), avec Audrey Laurin-Lamothe et Ricardo Penafiel, Langage et société, vol. 2019/01, No. 166, pp. 117-138.

– Dette publique fédérale : exploration de quelques idées reçues (2019), avec Alexandre Bégin, Institut de recherche et d’informations socioéconomiques, note de recherche.

Activités

– « Salaire minimum au Québec: tour d’horizon théorique et empirique », Colloque La rémunération dans tous ses états, congrès de l’Association canadienne de relations industrielles, Université Laval (mode virtuel), 27 mai 2021.

– « Politiques économiques post-Covid : entre austérité et résilience » présentations données lors d’un cours d’économie globale au Cégep Lionel-Groulx, 17 et 20 mai 2021.

– « Economic Policy After Covid : Choosing Between Austerity and Resilience », avec Guillaume Hébert, conférence virtuelle donnée à Unifor Canada, 26 avril 2021.

– Animation d’un séminaire du CRISES autour des enjeux du travail et de la transition écologique, en mode virtuel, 23 avril 2021.

– « Le débat des finances publiques post-covid », conférence virtuelle donnée à l’Association des personnes retraitées de la Fédération autonome de l’enseignement, en mode virtuel, 14 avril 2021.

– Présentation lors du lancement du numéro 19 de Nouveau projet, en mode virtuel, 1er avril 2021.

– « Quelle politique commerciale pour une transition écologique ? », conférence virtuelle donnée dans le cadre de la 5e rencontre de la série « La mondialisation face à la crise », organisée par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CÉIM) de l’Université du Québec à Montréal, 29 janvier 2021.

– « Trois idées pour penser l’économie du XXIe siècle et l’environnement », avec Éric Pineault, Audrey Laurin-Lamothe, Frédéric Legault, Bengi Akbulut, Jonathan Durand-Folco et Ambre Fourrier, conférence donnée dans le cadre du colloque du Centre de recherche sur les innovations et les transformations sociales, « Bâtir l’Après pour affronter la crise climatique: entre transition, résilience et résistances » à l’Université St-Paul, 13 novembre 2020.

– Présentation lors du lancement du numéro sur la question nationale des Nouveaux Cahiers du Socialisme, en mode virtuel, 30 septembre 2020.

– Présentation sur la planification démocratique, Institut de recherche et d’informations socioéconomiques, conférence annuelle des membres, 16 juin 2020.

– « Commerce international et transition écologique : Concordance ou antinomie? », séminaires du CREG, Université Grenoble-Alpes, 13 février 2020.

– « Travail, salaires et commerce international », séminaire du CRISES, 31 janvier 2020.

– « Quelle est la place de l’économie critique dans la pensée et l’analyse économique ? », panel organisé par ÉPIcentre, Université de Grenoble-Alpes, 24 janvier 2020.

– Présentation sur le concept d’aliénation, faite comme professeur invité dans le cadre du cours « Social and Environmental Justice » (631A BR), Wilfrid Laurier University, 23 janvier 2020.

– Présentation sur le contexte de la loi sur la laïcité au Québec, faite comme professeur invité dans le cadre du cours Politics 209, Auckland University, 10 octobre 2019.

– « Transcending Liberal Globalisation to Enact an Ecological Transition », Sociology and Criminology Departmental Seminar, Auckland University, 23 septembre 2019.

– « Sortir du capitalisme, mais pour aller où ? », conférence donnée dans le cadre du colloque du Centre de recherche sur les innovations et les transformations sociales, Université St-Paul, 30 mai 2019.

– « Écologie et mondialisation : comment en arriver à une politique commerciale favorisant la transition écologique au Québec et au Canada », conférence donnée dans le cadre du colloque sur l’économie écologique, organisée lui-même dans le cadre du congrès de l’ACFAS, UQO, 28 mai 2019.

– « La distribution du revenu dans une perspective politique », conférence donnée deux fois dans le cadre des journées de réflexion de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux, Laval, 30 avril 2019.

– « La conception du bonheur en science économique », conférence donnée deux fois dans le cadre de la semaine des sciences humaines, Cégep de l’Outaouais, 27 et 28 mars 2019.

– Panel sur l’économie hétérodoxe organisé par Expanding Economics (McGill) avec Bengi Akbulut et Christopher Barrington-Leigh, Université McGill, 15 mars 2019.

Publications et activités

| Dans le cadre des séminaires Reembeding Trade and Globalization

Lutte des classes, post-Fordisme et transition écologique

Vendredi le 29 avril 2022, de 12h30 à 14h, formule hybride (A-1785)

| Revue Interventions économiques

Un monde en transformation | La mondialisation face à la crise : l’impact de la COVID-19 sur la gouvernance globale

Numéro Transformation Hors-série | Novembre 2021, 17 novembre 2021, Michèle Rioux, Joseph H. Chung, Éric Boulanger, Ilàn Bizberg, Henri Regnault, Diane-Gabrielle Tremblay, Pascal Petit, Mathieu Perron-Dufour, Marc-André Gagnon, Priscyll Anctil Avoine, Ting-Sheng Lin

Partenaires

Banque Scotia Ministère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !