Diane Alalouf-Hall

Diane Alalouf-Hall est candidate au doctorat en sociologie à l’Université du Québec à Montréal sous la codirection de Jean-Marc Fontan et de François Audet. À l’Observatoire canadien sur les crises et l’aide humanitaire (OCCAH), elle travaille dans deux équipes de recherche. La première sur la résilience aux catastrophes et la seconde sur les population en crise et l’économie dans les camps de réfugiés. Ses intérêts de recherche portent sur la professionnalisation normative des pratiques occidentales dans le contexte d’aide internationale. Sa thèse, commencée en 2017, questionne les effets de la standardisation, type Sphère, de l’aide humanitaire dans les États fragiles. Elle est également assistante de recherche et coordinatrice au PhiLab (réseau canadien de recherche partenariale sur la philanthropie) et responsable des communications à l’OCCAH.

Publications et activités

Réfugiés ukrainiens : l’urgence de scolariser les jeunes

The Conversation, 4 mars 2022, Diane Alalouf-Hall, Patrick Charland, Olivier Arvisais

| Diane Alalouf-Hall est doctorante en sociologie et chercheure associée à l’Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH)

Entre menaces et opportunités : la réponse canadienne face à la Covid-19

Alternatives humanitaires, novembre 2020, numéro 15, 14 décembre 2020, Diane Alalouf-Hall

| Diane Alalouf-Hall est doctorante en sociologie et chercheure associée à l’Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH)

COVID-19 : La philanthropie de proximité sort de l’ombre

L'article est paru dans La Presse , 16 novembre 2020, Diane Alalouf-Hall

| Diane Alalouf-Hall est doctorante en sociologie à l'UQAM et chercheure associée à l’Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH)

La Covid-19 force à décentraliser l’action humanitaire

Le texte a été publié dans La Conversation, 12 novembre 2020, Diane Alalouf-Hall

| Un texte de François Audet, Caroline Coulombe, David Morin, Diane Alalouf-Hall, Gauthier Mouton et Valériane Thool, chercheurs à l'OCCAH

Déconfinement : il n’y a pas de solution parfaite

L’article est paru dans La Conversation, le 28 mai 2020, 28 mai 2020, François Audet, Caroline Coulombe, Diane Alalouf-Hall, David Morin, Gauthier Mouton, Valériane Thool

| Un texte de François Audet, Caroline Coulombe, David Morin, Gauthier Mouton, Diane Alalouf-Hall et Valériane Thool, chercheurs à l'OCCAH

La gestion de la crise de la COVID-19 : Analyse comparative des mesures de déconfinement de 8 pays

Le texte a été publié le 17 mai 2020, 17 mai 2020, François Audet, Caroline Coulombe, Diane Alalouf-Hall, David Morin, Valériane Thool, Gauthier Mouton

| Un texte de Caroline Coulombe, Diane Alalouf-Hall et François Audet, chercheurs à l’OCCAH

Covid-19 : le long – et incertain – chemin vers le changement

L’article est paru dans La Conversation, le 4 mai 2020, 4 mai 2020, Caroline Coulombe, Diane Alalouf-Hall, François Audet

| Un texte de Diane Alalouf-Hall et Valériane Thool, avec la collaboration de Caroline Coulombe, chercheures à l’OCCAH

Covid-19 : mieux comprendre la gestion de l’épidémie au Japon

Le texte a été publié le 22 avril 2020, 22 avril 2020, Diane Alalouf-Hall, Valériane Thool

| Un texte d'Olivier Arvisais et Diane Alalouf-Hall, respectivement directeur scientifique et chercheure associée à l'Observatoire canadien sur les crises et l'action humanitaires (OCCAH)

Les camps de réfugiés à la merci du virus

L'article est paru dans L'actualité, 14 avril 2020 (la version originale a été publiée dans La Conversation, le 8 avril), 12 avril 2020, Olivier Arvisais, Diane Alalouf-Hall

| Un texte d'Olivier Arvisais et Diane Alalouf-Hall, respectivement directeur scientifique et chercheure associée à l’Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH)

Covid-19 dans les camps de réfugiés: vers la catastrophe humanitaire

L'article est paru dans La Conversation, 8 avril 2020, 8 avril 2020, Olivier Arvisais, Diane Alalouf-Hall

Partenaires

Banque Scotia Ministère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !