Appel de communications pour le colloque «Transitions et hybridations sociales en Amérique latine et en Europe centrale du long 19e siècle au néolibéralisme »

Date limite: 5 mars 2011

Le Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) vous invite à proposer une communication dans le cadre du colloque « Transitions et hybridations sociales en Amérique latine et en Europe centrale du long 19e siècle au néolibéralisme » se déroulant au congrès de l’ACFAS en mai 2011 à l’université de Sherbrooke.

Coordonnateurs :

– Frédérick Guillaume Dufour (sociologie, UQAM) et

– Julian Durazo-Herrmann (science politique, UQAM)

Date limite des propositions de communications : 5 mars 2010

Consulter l’appel : ici

Le colloque « Transitions et hybridations sociales en Amérique latine et en Europe centrale du long 19e siècle au néolibéralisme » souhaite proposer une analyse comparative des développements politiques, économiques et sociaux de ces deux ères géographiques suite au développement du capitalisme et du néolibéralisme. Alors que les guerres napoléoniennes au début du 19e siècle allaient favoriser l’éclosion de plusieurs États indépendants de l’Espagne en Amérique latine, ces mêmes guerres allaient se solder, notamment dans les territoires de l’empire des Habsbourg, par une réaffirmation de la centralisation impériale. Malgré cette différence, les élites impériales et nationales embarquèrent dans des processus de modernisation favorisant le développement du capitalisme; de profondes transformations institutionnelles ainsi que l’apparition de nouvelles formes de subjectivité résultant et accompagnant ces processus. Transformant les rapports de pouvoir entre les classes sociales et les peuples, ces poussées modernisatrices allaient s’amalgamer avec un ensemble de relations sociales traditionnelles préexistantes, se traduisant par l’émergence de formes spécifiques et hybrides de modernité.

Marquées par les pressions du néolibéralisme ainsi que par des processus contradictoires de régionalisation reconfigurant les relations de pouvoirs, l’Amérique latine et l’Europe centrale connaissent à nouveau des transformations majeures avec des impacts aussi bien au niveau des institutions que des formes de subjectivité politique (allant de la montée de l’extrême droite à la résistance autochtone). Loin de se développer seulement à partir de facteurs internes, ces nouvelles transformations surviennent dans un contexte global en mouvement. L’étude de ces dynamiques pose donc des défis en ce qui a trait à l’articulation des processus globaux et des contextes régionaux, nationaux et locaux.

Organisé par deux jeunes professeurs,ce colloque a pour objectif de mettre en lumière les impacts institutionnels, politiques, socio-économiques et culturels du développement historique et des transformations actuelles du capitalisme dans les deux régions à l’étude. Rapprochant des équipes de chercheurs qui travaillent généralement en vase clos (latino américanistes vs européanistes), ce colloque permettra de comparer un ensemble de dynamiques similaires et différenciées dans ces deux régions du monde. Le colloque se propose donc de multiplier les angles de comparaisons synchronique et diachronique au-delà des paramètres traditionnels de la politique comparée.

Votre proposition

Pour répondre à l’appel de communications, nous vous invitons à fournir:

– 1) Votre nom, titre et institution de rattachement,
– 2) Un titre provisoire et un résumé de votre communication avant le 5 mars

Adresser votre proposition à Frédérick Guillaume Dufour et Julian Durazo-Herrmann aux adresses suivantes : dufour.frederick_guillaume@uqam.ca et durazo.julian@uqam.ca

Chaque proposition sera évaluée par un comité de pairs. Dans le cas où votre proposition est retenue, nous vous aviserons le 15 mars 2011.

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !