Projet MITACS LATICCE-CCM

Analyse des impacts du projet de loi C-10 sur la découvrabilité et les entreprises culturelles

21 décembre 2020, Guy-Philippe Wells, Michèle Rioux, Nathalie Blais

Présentation
Cette analyse porte sur le projet Loi modifiant la Loi sur la radiodiffusion et apportant des modifications connexes et corrélatives à d’autres lois (Première lecture le 3 novembre 2020). Nous analysons plus particulièrement deux sujets de recherche du LATICCE qui nous semblent des plus importants dans le projet de modernisation du cadre réglementaire de la radiodiffusion au Canada présenté par le gouvernement. Le premier considère les différents types d’entreprises qui seront soumises à la nouvelle réglementation. Le deuxième traite des mécanismes de découvrabilité mis de l’avant par les entreprises en ligne. Notre analyse tient pour acquise la volonté du gouvernement de voir le CRTC mettre en place un mécanisme d’enregistrement des entreprises en ligne comme le propose le rapport Yale. En effet, le projet de loi C-10 ne fait que donner le pouvoir au CRTC prendre des règlements à ce sujet. Il ne l’oblige pas à le faire. Nous faisons donc le choix ici de présumer que le CRTC ira de l’avant et nous allons au-delà du strict contenu juridique du projet de loi dans l’interprétation de ses effets. En ce sens, il s’agit d’une analyse politique et non d’une analyse juridique du projet de loi C-10. D’autres aspects du projet de loi C-10 feront l’objet d’une analyse qui sera produite au début de 2021. Les sujets abordés seront entre autres les éléments d’incertitude que suscite le projet de loi et la répartition des responsabilités juridiques entre la future loi, le décret d’instruction du ministre du Patrimoine canadien et la réglementation du CRTC. Cette note de recherche a été préparée dans le cadre d’un financement MITACS en collaboration avec la Coalition pour la culture et les médias. Le projet s’intitule Refonder l’intervention de la puissance publique dans un contexte de transformation des industries culturelles et des médias : assurer la souveraineté culturelle et économique du Canada. Pour citer ce document : Wells, G.P. 2021. Analyse du projet de loi c-10 sous l’angle des entreprises couvertes et de la découvrabilité. Note de recherche 01012021, Laboratoire de recherche sur la découvrabilité et les transformations des industries culturelles à l’ère du commerce électronique.

Documents joints

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !