Agenda post-2015, partenariats économiques et financement de la culture : enjeux, controverses et défis actuels

Volume 10, numéro 2, 9 mars 2015, Destiny Tchéhouali

Résumé analytique Le numéro de mars fait le point sur un ensemble de sujets et de débats d’actualité, portant notamment sur l’équilibre et l’équité dans les récents Accords de partenariat économique ainsi que de la place à accorder aux échanges de biens et services culturels dans les enjeux actuels du commerce mondial, de l’aide au développement et de la régulation des télécommunications. Dans un premier temps, Antonios Vlassis, chargé de recherches au Center for International Relations Studies (CEFIR) de l’Université de Liège et chercheur associé au Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM-UQAM), nous livre une analyse sur la prise en compte de la culture dans l’agenda de développement post-2015. Dans un deuxième temps, nous examinons l’Accord de Partenariat Économique (APE) entre l’Union Européenne et l’Afrique de l’Ouest, en cherchant à comprendre pourquoi cet Accord fait l’objet d’aussi vives critiques de la part de la société civile internationale et en quoi son application serait préjudiciable pour les économies des pays africains. En troisième lieu, ce numéro présente les dernières tendances du marché des biens culturels en France, un marché marqué par une régression en lien avec la baisse des dépenses des ménages en matière de consommation de biens culturels physiques. Par la suite, nous traitons de la problématique de la contribution des géants du Web au financement de la culture, en passant en revue les différentes mesures, parfois controversées, prises par des gouvernements européens pour taxer les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon…sans oublier Netflix). Enfin, nous terminons ce numéro par la réglementation historique qui vient d’être adoptée aux États-Unis en faveur de la neutralité du Net et les répercussions qu’auront ces nouvelles règles sur les différentes parties prenantes. Bonne lecture.

Documents joints

Table des matières La Culture dans l'agenda post-2015 : de la mobilisation internationale à l'inclusion modeste ? p 2 Accords de Partenariat Économique (APE) entre l'Union européenne et l'Afrique : Plus de défis que d'opportunités pour les pays africains ? p 4 Régression du marché des biens culturels en France : Des éléments d'explication, p 7 Financer la culture en taxant les géants du Web : Une fausse bonne idée ? p 9 Une réglementation historique pour protéger la Neutralité du Net aux États-Unis p 12

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !